Peut-on courir quand on a une gonarthrose ?

Peut-on courir quand on a une gonarthrose ?©iStock

Forme d'arthrose la plus répandue, la gonarthrose provoque une douleur au niveau du genou. Vive pendant l'effort, elle se calme au repos. Quand on ressort d'une séance de sport avec les genoux gonflés, la question est légitime : peut-on continuer à courir avec une gonarthrose ? Réponses et explications. 

Publicité
Publicité

Fréquente chez les coureurs, l'arthrose du genou n'est pas une fatalité

Contrairement aux idées reçues, la course à pied n'augmente pas le risque de gonarthrose, elle aurait même un effet protecteur. Peu importe le facteur ? génétique, âge, surpoids ?, le sportif atteint d'arthrose au genou se pose cette même question : puis-je continuer à courir ? Dans la plupart des cas, la course à pied ne serait pas à bannir, bien au contraire. Une activité physique en endurance serait préconisée. Les coureurs atteints d'arthrose du genou, que ce soit une gonarthrose fémoro-tibiale ou fémoro-patellaire, présentent des douleurs moins fortes que chez les non-coureurs.

Publicité

Quels traitements pour continuer à courir malgré une gonarthrose ?

Dès l'apparition des premiers symptômes de gonarthrose, gêne lors de l'extension et de la flexion du genou, il faut réagir. Commencez par la réduction de la surcharge pondérale car les articulations et les tendons des genoux encaissent cinq fois le poids d'une personne à chaque impact au sol. Il faut pratiquer des exercices de kinésithérapie adaptés et porter des genouillères ou des semelles orthopédiques pendant l'effort. Selon la douleur ressentie, une prise de médicaments de type antalgiques ou anti-inflammatoires est conseillée. Si l'arthrose s'avère trop sévère, la course à pied deviendra alors contre-indiquée.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité