Fracture du col du fémur : la rééducation

Publicité

La fracture du col du fémur fait partie des plus fréquentes chez les personnes âgées dont les structures osseuses peuvent être fragilisées par l'ostéoporose. Dans la majorité des cas, le traitement chirurgical est privilégié pour ce type de fractures. Mais quelles sont les suites postopératoires ? Comment se déroule la rééducation ?

Publicité

© Fotolia

Les différents types de fractures de col du fémur

Situé dans la zone proximale du corps humain, le fémur est une structure osseuse composée d'une tête et d'un col. On parle de col du fémur pour qualifier la partie qui relie la tête à la tige fémorale. Il existe deux types de fractures susceptibles de toucher cette zone de la hanche. La première est dite "intracapsulaire", car elle survient au sein même de la capsule articulaire. Il s'agit de la forme la plus sérieuse, car elle peut altérer la bonne vascularisation et, par conséquent, entraîner une nécrose de la tête fémorale. De son côté, la fracture extracapsulaire affecte le trochanter. Elle est moins grave que la précédente, car elle présente moins de risques de complications.

Publicité
Les suites postopératoires de la fracture du col du fémur

Plusieurs options chirurgicales peuvent être choisies pour traiter une fracture du col du fémur ou d'une épiphysiolyse fémorale supérieure. Mais qu'il s'agisse d'une ostéosynthèse ou de la pose d'une prothèse de hanche, la mise en œuvre d'une rééducation postopératoire est presque toujours conseillée. Dans tous les cas, la marche doit être reprise le plus tôt possible de manière à ce que le patient puisse récupérer toute sa mobilité articulaire au niveau de la hanche mais également du genou et de la cheville. Pour cela, des séances de kinésithérapie, prises en charge par l'Assurance Maladie, sont préconisées.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité