Publicité
Le pénis présente deux états. L’état habituel est flaccide, c’est-à-dire mou, lorsque les corps érectiles sont au repos, contenant peu de sang. Le prépuce recouvre alors le gland.
Publicité

L’érection se produit lors de la phase de tumescence

Lors de l’excitation sexuelle, les nerfs de la moelle épinière ouvrent les artères péniennes, qui remplissent de sang les corps érectiles. La pression sanguine dans ces corps érectiles écrase passivement les veines de drainage. Le sang est donc piégé à l’intérieur des corps érectiles, ce qui en augmente la pression . La verge grossit en diamètre et en taille. Elle s’allonge de 5 cm (passant en moyenne de 10 à 15 cm), le gland se dilate et se dégage du prépuce.

Publicité
La tumescence rigidifie le pénis, suffisamment pour assurer la pénétration vaginale et la défloration éventuelle de la partenaire féminine. La défloration désigne la déchirure et le franchissement de l’hymen féminin par le pénis tumescent du partenaire. L’hymen est une membrane mince (perforée plus ou moins largement pour laisser passer le sang des règles menstruelles), qui ferme le vagin chez la fille à la naissance. Cet hymen est parfois quasi béant et aisément franchissable, parfois très résistant, voire non perforé. Dans ces cas extrêmes, l’intervention médicale est nécessaire pour ouvrir la voie au partenaire.

Ainsi s’expliquent les nuances qu’il faut introduire dans la rigidité vécue comme nécessaire pour consommer l’acte sexuel "normal", les variantes sont en réalité nombreuses.

Détumescence et retour à la flaccidité

La détumescence de la verge peut survenir avant l’orgasme et/ou avant l’éjaculation du sperme. Elle se manifeste obligatoirement pour des raisons nerveuses après l’orgasme (l’orgasme est un embrasement neuronal, généralement associé à l’éjaculation mais pas nécessairement, il peut se produire sans éjaculation). L’arc réflexe nerveux déclenche alors la fermeture des artères de remplissage des corps érectiles. Les corps érectiles se vident par les veines dont l’écrasement diminue . La verge redevient flaccide.

Durant un temps de latence variable selon les individus (de 5 à 20-30 minutes ou plus), les nerfs sont réfractaires à toute stimulation d’où qu’elle vienne : la commande nerveuse de relâchement des artères et de fermeture des veines ne peut donc plus se produire. C’est la période réfractaire.

La satisfaction psychologique peut s’ajouter à la période réfractaire et augmenter la latence durant laquelle l’homme n’est plus stimulable pour une autre érection . Ce qui conduit les hommes expérimentés et certaines cultures à promouvoir la maîtrise de l’éjaculation afin de prolonger la montée du plaisir et l’atteinte de l’orgasme.

Publicité

  • RégimeÉquilibré
  • RégimeHypocalorique
  • RégimeHyperprotéiné
  • RégimeIndex
    glycémique bas

Je maigris avec le régime
qui me convient !

 
cm
kg
* champs obligatoires
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité