Troubles du sommeil adulte : les âges à risque

Publicité

Les troubles du sommeil hantent les nuits et ont un retentissement le jour. Insomnies, agitations nocturnes, cauchemars, apnées du sommeil handicapent les lendemains dans la vie quotidienne à la maison comme au travail. Certaines étapes de la vie d'un adulte sont particulièrement à risque.

Publicité

© Istock

Les troubles du sommeil qui viennent avec l'âge

En moyenne, plus on vieillit et plus les troubles du sommeil se font sentir. Les hormones du sommeil sont sécrétées en plus faibles quantités : le sommeil profond est ainsi raccourci et la durée de sommeil par nuit également. Le réveil, quant à lui, est plus matinal. Lors d'un réveil nocturne, le temps d'endormissement est revu à la hausse. C'est ainsi que les seniors, notamment de plus de 65 ans, se plaignent de troubles du sommeil comme les insomnies ou les difficultés d'endormissement. De même, le syndrome des jambes sans repos est davantage rencontré passé la cinquantaine. Les apnées du sommeil peuvent se rencontrer à tous les âges, mais davantage chez les seniors.

Publicité
Les troubles du sommeil d'apparition précoce

Le syndrome de retard de phase du sommeil présente des difficultés à s'endormir à une heure habituelle associée à une difficulté à se réveiller le lendemain. Ce syndrome peut débuter chez l'adulte jeune, et même à l'adolescence. Il entraîne des somnolences durant la journée. Le bruxisme chronique est un trouble du sommeil sans réveil nocturne. La personne frotte ses dents les unes contre les autres sans s'en rendre compte, ce qui provoque une usure dentaire. D'apparition précoce dans l'enfance ou chez l'adulte jeune, le bruxisme disparaît en général après 40 ans. Enfin, le somnambulisme est souvent d'apparition précoce.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité