Reconnaître l'apnée du sommeil chez l'enfant

Publicité

Alors qu’elle touche un à trois enfants sur cent – ce qui n’est pas négligeable à l'échelle nationale ! –, l’apnée du sommeil chez l’enfant est une pathologie difficilement diagnostiquée et mal connue. Pourtant, elle a des répercussions importantes sur la vie quotidienne et la santé des enfants qui en sont atteints. 

Publicité

© Fotolia

L’apnée du sommeil chez l’enfant : qu’est-ce que c’est ?

L’apnée du sommeil, chez le nourrisson, l’enfant ou l’adulte, est provoquée par une obstruction du passage de l’air dans les voies aériennes supérieures, au cours du sommeil. Le sujet doit alors "lutter" pour parvenir à respirer, ce qui entraîne, lorsque ces obstructions se répètent au fil de la nuit, une baisse du taux d’oxygène sanguin et en parallèle une augmentation du taux de dioxyde de carbone sanguin, et un morcellement du sommeil, qui n’est plus réparateur.

Publicité
L’apnée du sommeil chez l’enfant : la reconnaître

Pour détecter une apnée du sommeil chez l’enfant, il suffit de l’observer dormir : s’il ronfle ou respire bruyamment, s’il semble s’arrêter de respirer alors que sa poitrine se soulève quand même, s’il reprend son souffle fréquemment, si son nez semble bouché lorsqu’il est endormi, il y a fort à parier qu’il souffre d’apnée du sommeil. À ces symptômes peuvent s’ajouter une énurésie (pipi au lit), une fatigue au réveil, des somnolences diurnes, des épisodes de somnambulisme, et à long terme, des retards de croissance et des troubles de la concentration. Si vous soupçonnez une apnée du sommeil chez votre enfant, il est indispensable d’en parler à votre médecin.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité