Les troubles du sommeil chez le bébé

Que bébé se réveille la nuit, pendant les premiers mois, parce qu'il a faim et/ou la couche pleine, rien de plus normal... Les jeunes (et moins jeunes !) parents s'en font une raison. Néanmoins, il arrive que bébé souffre de troubles du sommeil, et les parents sont alors désemparés. Comment les déceler ? Quelles en sont les causes ? Comment y remédier ? 

Publicité
Publicité

trouble de sommeil bébé© Fotolia

Le sommeil de bébé

À partir de 3 mois, ou lorsqu'il atteint un poids de 5 kilogrammes, un bébé est capable de faire des nuits complètes – même s'il se réveille parfois aux aurores ! Adieu les grasses mat'... Il est donc difficile de déterminer si bébé souffre de troubles du sommeil ou si tout est normal. Les pédiatres jugent qu'un bébé a un sommeil troublé quand, avant l'âge de 6 mois, il a beaucoup de mal à s'endormir ou il ne parvient pas à enchaîner plusieurs cycles de sommeil sans se réveiller. À partir de l'âge de 6 mois, les spécialistes parlent de troubles du sommeil lorsque les réveils nocturnes sont très fréquents et durent plus de 20 minutes, s'il ne peut pas se rendormir sans que ses parents soient à ses côtés, et si tout cela arrive plus de 4 fois par semaine depuis plus de 3 mois.

Publicité
Les causes des troubles du sommeil chez bébé

Elles sont diverses : la température de la chambre de bébé est peut-être trop élevée (supérieure à 20 °C), ou il souffre de petits problèmes physiques (régurgitations, reflux gastriques, poussées dentaires, etc.). Bébé peut aussi être le miroir des émotions de ses parents : si ceux-ci sont angoissés dès qu'ils le laissent seul dans sa chambre, notamment s'ils redoutent le syndrome de mort subite du nourrisson, ou si la maman souffre de dépression post-partum, bébé le sentira et ne voudra pas être abandonné dans sa chambre.

Quelles solutions pour lutter contre les troubles du sommeil du nourrisson ?

- Comme pour les enfants plus grands – et cela vaut aussi pour les adultes ! –, il faut instituer un rituel du coucher, à une heure fixe, et cela dès l'âge de 6 mois. Des chansons douces, des jeux calmes, des histoires du soir, des massages apaisants, répétés tous les soirs, favoriseront la relaxation et l'endormissement de bébé. Bercez bébé et couchez-le avant qu'il ne s'endorme, sinon il se réveillera lorsque vous le déposerez dans son lit.
- Couchez bébé dès les premiers signes de fatigue : quand il commence à se frotter les yeux, à être grognon, à bâiller, c'est que le sommeil est là...
- Évitez les jeux trop excitants avant le coucher et apprenez à votre bébé à jouer seul dans la journée : en effet, s'il n'a jamais pris l'habitude de rester seul, il redoutera la solitude nocturne.
- Créez une ambiance reposante et rassurante pour bébé, donnez-lui toujours le même doudou et ne bougez pas son lit, pour qu'il retrouve ses repères chaque soir.
- Veillez à maintenir la température de sa chambre entre 18 et 20 °C, et privilégiez les turbulettes ou les surpyjamas, qui lui permettent de bouger sans être entravé et sans avoir trop chaud.
- Si cela est possible, ne lui donnez pas de tétine : en effet, il ne pourra pas la récupérer tout seul avant plusieurs mois, et il se réveillera et pleurera donc à chaque fois qu'il la perd pendant la nuit... et cela peut arriver souvent !
- Quand il se réveille pendant la nuit, ne courez pas vers sa chambre comme si un malheur était arrivé, sinon bébé pourra penser qu'il est en danger pendant la nuit et associera obscurité et danger ! Allez dans sa chambre sans précipitation, si ses pleurs persistent, massez-le et rassurez-le jusqu'à ce qu'il se rendorme.
Si les troubles de bébé durent, n'hésitez surtout pas à consulter un médecin.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité