Les remèdes à l'insomnie pendant la grossesse

Avant même que bébé soit là pour troubler vos nuits, il fait d'ores et déjà sentir sa présence pendant la grossesse. Pour quelles raisons avez-vous du mal à dormir quand vous êtes enceinte ? Quels sont les remèdes à l'insomnie alors que les médicaments vous sont interdits ? 

Publicité
Publicité

insomnie grossesse© Fotolia

Les causes de l'insomnie pendant la grossesse

Les raisons pour lesquelles les femmes enceintes souffrent de troubles du sommeil varient pendant les trimestres de grossesse. Pendant les trois premiers mois, les insomnies sont souvent provoquées par des angoisses dues à la peur de l'inconnu, les nausées et le besoin d'uriner plus souvent. À partir du quatrième mois de grossesse, nous retrouvons un sommeil plus calme, bien que nous puissions souffrir de ronflements, à cause du gonflement des muqueuses provoqué par l'œstrogène – maudites hormones ! Tout se gâte de nouveau à partir du sixième mois de grossesse : entre les mouvements du fœtus, l'embarras causé par un ventre de plus en plus imposant, les douleurs articulaires et les crampes, les douleurs au dos et aux jambes, une respiration plus difficile, les remontées acides dues aux reflux gastro-œsophagiens, c'est un véritable festival ! Heureusement, bien que les femmes enceintes ne puissent pas prendre de médicaments, il existe des méthodes naturelles pour retrouver un sommeil réparateur.

Publicité
Les remèdes aux insomnies pendant la grossesse

Avant de courir les médecins et les thérapeutes, mettez en œuvre les quelques conseils qui suivent :

- Maintenez une certaine activité pendant la journée, même si vous en diminuez l'intensité : en effet, l'inactivité augmente le risque d'insomnie.
- N'oubliez pas de faire des étirements avant de vous coucher, afin d'éviter les crampes et les douleurs articulaires.
- Proscrivez les bains trop chauds : bien qu'ils soient relaxants, ils sont particulièrement déconseillés pour la circulation sanguine.
- Une heure avant votre coucher, éteignez tous les écrans, qui ont tendance à stimuler l'activité cérébrale et donc à jouer le rôle d'excitants. Il est préférable de se plonger dans un bon bouquin !
- Pendant la journée, après le déjeuner – et en tout cas avant 16 heures – offrez-vous une petite sieste de moins d'une heure, pour vous défaire de la fatigue accumulée.
- Pour éviter les reflux gastriques et les ronflements, surélevez votre matelas au niveau de la tête pour obtenir un angle d'environ 30°.
- Adoptez une alimentation équilibrée, en favorisant au souper les aliments aux propriétés sédatives, comme la laitue, la pomme ou encore le lait. Dînez léger et attendez au moins 1 h 30 avant de vous coucher, afin que la digestion se fasse bien.
- Évitez les excitants (thé, café) pendant la journée, et surtout n'en consommez plus passé 13 heures. Préférez des tisanes apaisantes (camomille, tilleul, verveine), sans en abuser pour ne pas vous lever toutes les heures pour vider votre vessie !
- Optez pour l'homéopathie si vos insomnies ne cessent pas : Coffea si vous êtes agitée, Ignatia si vous souffrez d'angoisse, Gelsemium si vous avez des difficultés à vous endormir ou encore Nux Vomica en cas de réveils nocturnes, en dosage 9CH, vous aideront à retrouver le sommeil.

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité