Fatigue : 3 astuces pour éviter la grande fatigue du soir

Publicité

Après une longue journée de travail, difficile de résister à la grande fatigue qui s’empare de nous en début de soirée. Et mieux vaut éviter le café ou les excitants à ce moment de la journée, de peur de ne plus fermer l’œil de la nuit… Voici donc trois astuces pour combattre ce coup de mou, sans se priver ensuite d’une bonne nuit de sommeil. 

Publicité

Fatigue© Fotolia

Dîner léger pour éviter la grande fatigue

Un dîner trop riche oblige l’organisme à utiliser ses ressources pour faciliter la digestion, ce qui augmente la fatigue corporelle. Le soir, évitez donc les plats très gras ou très sucrés, les fromages forts ou les mets épicés. Et pour limiter la sensation de faim, équilibrez votre alimentation au cours de la journée. Il est recommandé de prendre un petit déjeuner et un déjeuner complets et variés, et éventuellement un goûter équilibré (yaourt, fruit frais ou fruits secs…). Mais attention, même le soir, il faut faire un vrai repas et manger à satiété, sous peine de se réveiller au milieu de la nuit avec une fringale. Enfin, buvez régulièrement : une légère déshydratation peut être la source de votre fatigue.

Publicité
Contre la grande fatigue du soir : faire du sport !

Il n’est pas toujours facile d’aller courir ou de se rendre à la salle de sport à la fin d’une longue journée. Pourtant, des études sur le chronobiologisme du corps humain ont montré que l’organisme augmente son activité métabolique entre 17h et 19h. C’est donc la période idéale pour se dépenser. Attention, tout de même, à ne pas en faire trop : pratiquée quotidiennement, une petite demi-heure de sport est suffisante. Cette courte séance vous aidera à retrouver du tonus pour le reste de la soirée, et assurera ensuite une bonne nuit de sommeil.

Combattre la fatigue en adoptant un rythme de vie régulier

La sensation de grande fatigue le soir s’explique souvent par des horaires trop irréguliers. Essayez de vous coucher à la même heure tous les soirs. Le week-end, efforcez-vous de ne pas trop décaler l’heure du lever, afin de ne pas perturber votre cycle de sommeil. Au bout de quelques semaines, vous sentirez la différence. Ce rythme constant régule l’horloge interne. Le corps se crée des repères : la fatigue ne se fera plus sentir que quelques minutes avant l’heure habituelle pour aller au lit.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité