Encéphalomyélite myalgique : c'est quoi ?

Encéphalomyélite myalgique : c'est quoi ?©iStock

L'encéphalomyélite myalgique (EM) est plus connue sous le nom de syndrome de fatigue chronique (SFC). Elle affecte plus souvent les femmes que les hommes et a un impact majeur sur la qualité de vie des personnes qui en sont atteintes.

Publicité

Les causes de l'encéphalomyélite myalgique

Bien que les causes réelles de l'EM (encéphalopathie myalgique) soit inconnues, il existerait des facteurs qui favoriseraient la maladie. Les possibles origines suivantes sont évoquées :
- Une maladie hématologique
- Les radiations ou la radioactivité
- Certaines maladies du métabolisme comme la maladie coeliaque
- Les pesticides et certains produits chimiques
- Les vaccins et certains médicaments
- Les amalgames dentaires contenant des métaux
- Les troubles alimentaires (boulimie, anorexie)
- Certaines maladies cardiovasculaires.

Publicité

Les symptômes de l'encéphalomyélite myalgique

Le premier symptôme de l'encéphalomyélite myalgique est une fatigue chronique importante dont l'origine est inconnue. D'autres symptômes associés vont aider à confirmer le diagnostic et écarter d'autres maladies organiques ou psychiques. Ces symptômes sont le plus souvent :
- Une sensation d'épuisement permanent
- Des troubles du sommeil et un sommeil non réparateur
- Des malaises après un effort de faible intensité
- Des douleurs diffuses et persistantes dans les muscles et les os
- Des maux de tête fréquents
- Des troubles de la mémoire à court terme
- Des difficultés à se concentrer
- Des maux de gorge
- Des ganglions lymphatiques enflés et douloureux.

Le diagnostic et le traitement de l'encéphalomyélite myalgique

Le diagnostic d'encéphalomyélite myalgique est posé lorsque le patient présente une fatigue chronique d'origine inconnue, persistante et apparaissant même en l'absence d'un effort physique non soutenu ou discontinu. Cet état doit être présent depuis au moins six mois. Afin de confirmer le diagnostic et pouvoir appliquer le traitement adapté, le médecin prescrira un bilan sanguin complet pour vérifier l'état du système immunitaire du patient, un examen physique approfondi ainsi qu'un bilan psychiatrique. Le traitement est adapté à chaque cas et passe souvent par une réadaptation du patient. Le traitement a pour but de limiter ou réduire la fatigue et d'éliminer plusieurs des autres symptômes.

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité