Cauchemar : un symptôme de trouble du sommeil

Publicité

Rêve désagréable, de peur, d’angoisse et de mal-être : le cauchemar chamboule les nuits. Fruit de nombreuses analyses et interprétations, il est depuis tout temps l’effroyable transcription des pensées dans de nombreuses œuvres. Le cauchemar peut aller du mauvais rêve à la terreur nocturne. Focus sur ce symptôme de trouble du sommeil.

Publicité

© Istock

Troubles du sommeil : le cauchemar comme symptôme

Lorsque le cauchemar s’installe dans les nuits de façon répétée et durable, il faut en chercher la cause. Les troubles du sommeil sont souvent révélateurs d’anxiété, d’angoisses, de dépression ou de stress. C’est ainsi que troubles du sommeil et cauchemars sont reliés par un mal-être. Le cauchemar est en quelque sorte la projection nocturne oppressive d'un problème psychique à solutionner. Un cauchemar qui se répète provoque la peur de dormir : c'est un cercle vicieux qui s'installe. Lutter contre les désordres psychologiques du jour revient à casser ce cercle vicieux et à recouvrer un sommeil serein.

Publicité
Troubles du sommeil : les autres causes de cauchemars

Le sevrage d'une dépendance à l'alcool ou aux anxiolytiques de type benzodiazépine (bromazépam, prazépam, lorazépam, oxazépam, diazépam, alprazolam...) ainsi que les somnifères (zopiclone, zolpidem, lormétazépam...) ont comme effet indésirable potentiel d'engendrer des cauchemars et paradoxalement des insomnies. C'est aussi le cas des médicaments bêta-bloquants utilisés en cardiologie (bisoprolol, métoprolol, betaxolol...).

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité