Apnée du sommeil l'enfant : quels risques ?

Publicité

Votre enfant fait des pauses respiratoires durant son sommeil? Il ronfle bruyamment puis s'interrompt brutalement comme si sa respiration n'arrivait plus à se faire? Il souffre peut-être du syndrome d'apnée du sommeil et cela vous inquiète. Le point sur les risques que présente l'apnée du sommeil chez l'enfant.

Publicité

Les risques immédiats de l'apnée du sommeil chez l'enfant

L'apnée du sommeil correspond à une impossibilité transitoire, souvent d'origine mécanique, pour l'enfant à faire pénétrer l'air dans ses poumons durant son sommeil. Cela entraîne immédiatement une diminution du taux d'oxygène dans le sang (appelée hypoxie), et une augmentation du taux de dioxyde de carbone (appelée hypercapnie). De ce fait, les cellules, et notamment les cellules du cerveau, peuvent souffrir d'un manque d'oxygène. Si cela se produit trop fréquemment (plus de 10 apnées par heure), il peut en résulter une souffrance et des dysfonctionnements. De plus, l'enfant va devoir se réveiller partiellement (micro-réveil) pour reprendre sa respiration ce qui nuit à son sommeil.

Publicité
Les retentissements de l'apnée du sommeil chez l'enfant sur son développement

Lorsque les apnées du sommeil chez l'enfant sont nombreuses et répétées dans le temps, il peut y avoir dans un premier temps de la fatigue, apparaissant dès le réveil malgré un nombre d'heures de sommeil normal. Une somnolence s'installe et vient perturber les processus d'apprentissages de l'enfant ainsi que sa socialisation. Certains enfants réagissent par des phénomènes dits paradoxaux et deviennent hyper actifs, voire agressifs du fait du déficit de sommeil. L'hypoxie générée par l'apnée peut affecter des tissus responsables de la production de certaines hormones, notamment les hormones de croissance et celles de la régulation du rythme circadien (alternance des phases de sommeil et de réveil en fonction du jour et de la nuit) ce qui risque de majorer les troubles du sommeil. A long terme, en l'absence de traitement, les troubles du sommeil peuvent s'installer et perdurer à l'âge adulte.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité