Somnolence diurne : la définition

Publicité

Qui n'a jamais ressenti une envie irrépressible de dormir après le déjeuner ? Avoir un petit coup de fatigue pendant la journée, ça arrive à tout le monde, non ?! Mais lorsque la fatigue devient handicapante à vivre au quotidien, la somnolence diurne n'est jamais bien loin.

Publicité

La somnolence diurne, qu'est-ce que c'est ?

Certains moments de la journée sont propices à l'envie de dormir. C'est le cas, notamment, lors de la digestion après le repas de midi ou le soir lorsque la luminosité commence à baisser. Mais chez certaines personnes, la somnolence peut survenir à n'importe quel moment de la journée. Cette envie de dormir récurrente porte un nom : la somnolence diurne. Ce type de manifestation révèle généralement un manque de sommeil important et se caractérise par la sensation désagréable d'être mal réveillé. Les personnes souffrant de somnolence diurne ont souvent du mal à se lever le matin et ressentent le besoin de s'allonger plusieurs fois dans la journée pour récupérer.

La somnolence diurne, quelles causes ?

Publicité

Le manque de sommeil constitue la principale cause de la somnolence diurne. Les troubles du sommeil touchent d'ailleurs de très nombreux Français et, notamment, les adolescents qui voient leurs cycles de sommeil souvent perturbés à cette période particulière de la vie. Mais la somnolence pendant la journée peut avoir d'autres origines. Elle peut résulter d'une prise médicamenteuse ou d'un état psychologique dégradé (dépression, choc émotionnel…). Certaines pathologies peuvent également expliquer ce type de manifestation. C'est le cas de la narcolepsie ou des hypersomnies. Le syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS), lui, altère la qualité du sommeil et augmente le risque de somnolence diurne.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité