Testostérone

Testostérone : Intérêt

La testostérone doit être dosée chez l’homme en cas de stérilité, d’insuffisance testiculaire et de cancer de la prostate. C’est la principale hormone androgène. Elle est sécrétée essentiellement par les testicules, mais aussi par les surrénales et les ovaires chez la femme. Elle joue un rôle dans la spermatogenèse (formation des spermatozoïdes dans les testicules). Chez la femme, la testostérone doit être dosée en cas d’hirsutisme (poils en grand nombre sur le corps) ou d’hyper androgénie (trop d'hormones mâles chez la femme).

Publicité
Testostérone : Déroulement du prélèvement

Le prélèvement sanguin s’effectue par une ponction veineuse en général au pli du coude, de préférence le matin à jeun, en évitant tout effort physique avant. Chez la femme, le prélèvement sera effectué de préférence en début de cycle menstruel.

Testostérone : Résultats

- Normaux :

Testostérone totale - Homme prépubère 0,1 à 1 ng/ml ou 0,3 à 3,5 nmol/l - Homme adulte 3 à 10 ng/ml ou 10,4 à 34,7 nmol/l - Femme prépubère 0,01 à 0,1 ng/ml ou 0,03 à 0,35 nmol/l - Femme pubère 0,2 à 0,8 ng/ml ou 0,7 à 2,8 nmol/l.

Testostérone libre :

- Homme 70 à 200 pg/ml ou 243 à 694 pmol/l - Femme 2,6 à 8,1 pg/ml ou 9,0 à 28,1 pmol/l

- Anormaux :

La testostérone est diminuée :

- Lors des insuffisances hypophysaires ou hypothalamiques, la dénutrition, l’administration de LH-RH (traitement hormonal) au cours des cancers de la prostate.

- Lors des insuffisances testiculaires (séquelles d’orchite bilatérale ou infection avec inflammation des testicules), ablation chirurgicale du testicule, administration d’anti-androgènes ou d’oestrogènes, le syndrome de Klinefelter (anomalie chromosomique congénitale).

La testostérone est augmentée chez l’homme en cas :

- D’administration d’androgènes ou de gonadotrophines - De syndrome des testicules féminisants - D’hyperthyroïdie - De cirrhose - De tumeur testiculaires - De tumeurs surrénaliennes.

La testostérone est augmentée chez la femme en cas :

De tumeur ovarienne - De tumeur surrénalienne - De syndrome des ovaires polykystiques.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité