Sodium (Natrémie)

Sodium (Natrémie) : Intérêt

L’ion sodium (Na+) est central dans le maintien de l’hydratation d’un organisme. Il représente l’essentiel des cations (ions positifs) du milieu extra cellulaire (liquides en dehors des cellules).

Son rôle est essentiel dans l’hypertension artérielle et dans le maintien de l’hydratation chez le patient insuffisant cardiaque. La natrémie représente schématiquement le rapport entre la quantité de sel et la quantité d’eau présente dans l’organisme.

Les variations de sa concentration traduisent une modification de la quantité de sodium ou d’eau dans l’organisme.

La mesure de la natrémie permet d'objectiver un trouble potentiel de l'équilibre entre la quantité de sodium et d'eau dans l'organisme. Sa répétition se justifie pour vérifier la correction de l’anomalie.

Sodium (Natrémie) : Conditions de prélèvement

Le prélèvement sanguin s’effectue par une ponction veineuse en général au pli du coude. La natrémie est souvent mesurée avec d’autres paramètres comme la kaliémie contenus dans le ionogramme sanguin.

Il n’y a pas de conditions spéciales pour ce prélèvement (mais d’autres examens demandés dans le même bilan peuvent exiger des précautions particulières).

Sodium (Natrémie) : Résultats

La natrémie normale est comprise entre 135 et 145 mmol /l ou 135 et 145 mEq /l.

Les résultats sont identiques à tous les âges de la vie.

a) On parle d’hyponatrémie quand la natrémie est inférieure à 135 mmol/l.

Elle peut être la conséquence d’une diminution de la quantité de sel :

- Pertes digestives : vomissements, diarrhées - Pertes rénales (Prise de diurétiques, Insuffisance rénale avec perte de sel, Insuffisance surrénalienne) - Pertes cutanées (brûlures étendues, transpiration)

Elle peut être la conséquence d’une augmentation de la quantité d’eau :

- Sécrétion inappropriée d’hormone anti-diurétique (SIADH) - Apport excessif d’eau - Insuffisance cardiaque, rénale ou hépatique

Ces 2 mécanismes peuvent être associés.

b) On parle d’hypernatrémie quand la natrémie est supérieure à 145 mmol/l

Elle peut être la conséquence d’une diminution de la quantité d’eau :

- Diarrhées, vomissements - Sudation importante - Perte d’eau importante (diabète insipide, diabète sucré) - Diminution de la soif ou d’apport d’eau - Exercice intense

Elle peut être la conséquence d’une augmentation de prise de sel ou un traitement par les hormones minéralo corticoïdes.

Ces deux mécanismes peuvent être associés.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité