Scintigraphie myocardique

Scintigraphie myocardique : Intérêt

La scintigraphie cardiaque ou myocardique est un examen de médecine nucléaire permettant d’explorer l’irrigation du muscle cardiaque en utilisant un produit (radio-isotope) injecté par voie intraveineuse, le plus souvent en complément d’une épreuve d’effort.

Publicité
La scintigraphie myocardique permet de visualiser de façon indirecte la vascularisation et le fonctionnement du muscle cardiaque afin de diagnostiquer, si besoin, un risque d’ischémie, d’angine de poitrine, de nécrose ou d’infarctus. Elle permet également d’augmenter la sensibilité de l’épreuve d’effort.

Scintigraphie myocardique : Déroulement

L’épreuve d’effort standard est réalisée sur vélo ou sur tapis roulant, sous surveillance permanente de l’électrocardiogramme et de la tension artérielle, pour accélérer votre fréquence cardiaque. A la fin de l’épreuve d’effort, le marqueur radio-isotopique (thallium) est injecté par voie intraveineuse, puis vous vous allongez sur une table d’examen, soit sur le dos soit sur le ventre, pour réaliser la scintigraphie. Vous devez ainsi rester sans bouger pendant environ 15 à 20 minutes. L’acquisition de l’information se fait grâce à une caméra qui tourne autour du lit d’examen.

Une nouvelle scintigraphie peut être nécessaire quelques heures plus tard, si la première a mis en évidence une hypofixation (fixation faible) du traceur radioactif dans l’artère examinée. Parfois, lorsque l’effort fourni n’a pas été suffisant ou dans certains cas particuliers, la scintigraphie peut être précédée de l’injection intraveineuse de dipyridamole (persantine) qui est un vasodilatateur (augmentation du diamètre des vaisseaux) pour mieux visualiser les résultats de l'examen.

Avant de réaliser une scintigraphie myocardique, vous devez prendre un petit déjeuner léger en excluant le café, le thé, et les boissons chocolatées. Ils gênent l’interprétation des résultats. Prévoyez aussi une tenue confortable.

Scintigraphie myocardique : Résultats

Les images ainsi recueillies seront interprétées par un spécialiste cardiologue. Elles permettent de préciser les territoires du muscle cardiaque qui souffrent. Cela peut être utile lorsque plusieurs artères coronaires sont rétrécies et que l’on veut identifier celle qui est responsable du symptôme cardiaque (douleur cardiaque, irradiations, malaise...).

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité