Protéinurie des 24 heures

Protéinurie des 24 heures : Intérêt

Le rein est capable de retenir toutes les protéines qui passent à son niveau. Par contre en cas de maladies rénales, la perméabilité du rein est augmentée et des protéines peuvent se retrouver dans les urines.

Publicité
Leur dosage permet de quantifier certaines anomalies rénales, comme les syndromes néphrotiques.

Protéinurie des 24 heures : Conditions de prélèvement

Les urines des 24 heures doivent être conservées dans un flacon propre et amenées au laboratoire. Sinon un échantillon des urines de 24 heures peut être prélevé et envoyé.

Ce prélèvement doit être fait chez un patient au repos, en dehors d’un effort important les jours précédents.

Chez la femme, la protéinurie des 24 heures se mesurera en dehors de la période menstruelle (risque de contamination des urines).

Protéinurie des 24 heures : Résultats

Chez le sujet normal, il existe une protéinurie physiologique inférieure à 0.15g/ 24 heures.

Une protéinurie importante > 2g/j se rencontre dans :

- Les glomérulonéphrites aiguës (maladie des reins) - Les syndromes néphrotiques (diabète, amylose, glomérulonéphrites chroniques) - Le myélome ou cancer de la moelle osseuse (protéinurie de Bence Jones).

Une protéinurie modérée

Après effort - Protéinurie orthostatique (apparaît en position debout, disparaît après une nuit en position couchée).

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité