Prolactine

Prolactine : Intérêt

La prolactine est une hormone sécrétée par l’hypophyse aussi bien chez l’homme que chez la femme.

Publicité
Chez la femme, elle permet le déclenchement et le maintien de la lactation et, en dehors de la grossesse, elle joue un rôle dans la sécrétion de progestérone.

Chez l’homme, elle agit sur la sécrétion de testostérone. Son dosage est réalisé soit au cours du bilan d’une masse hypophysaire, soit devant des troubles endocriniens (impuissance chez l’homme, aménorrhée chez la femme).

Ce dosage est capital au cours de l’exploration des gynécomasties (augmentation anormale du volume des seins) et des galactorrhées (écoulement de liquide au niveau des mamelons).

Prolactine : Conditions de prélèvement

Le prélèvement sanguin s’effectue par une ponction veineuse en général au pli du coude.

Le prélèvement est effectué à jeun, au repos (éviter tout effort avant le dosage).

Pour permettre une interprétation correcte, on aura soin de bien préciser tous les traitements que prend le patient (et pas uniquement les traitements endocriniens).

Prolactine : Résultats

Chez l’homme : 2 à 15 mg/l soit 60 à 450 mU/l

Chez la femme avant la ménopause : 3 à 20 mg/l soit 90-600 mU/l

Chez la femme après la ménopause : 2 à 15 mg/l soit 60-450 mU/l

La prolactine est augmentée :

- Dans les tumeurs hypophysaires à prolactine

- Dans les acromégalies (maladie hormonale qui favorise la croissance anormale des os).

- Dans les autres tumeurs hypophysaires ou hypothalamiques.

- Dans les prises de neuroleptiques (médicaments pour traiter les psychoses ou contre les vomissements).

- Légèrement élevée dans l’hypothyroïdie, l’anorexie mentale, les dystrophies ovariennes type Stein-Leventhal (anomalies des ovaires).

La prolactine peut être abaissée :

Essentiellement par causes de traitements par médicaments : levodopa, bromocriptine, piribédil...

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité