Examens et Interventions chirurgicales

Pontage coronarien par OPCAB

Réagissez ! - 1 commentaire
Publicité

Définition

L'OPCAB (Off pump coronary artery bypass) désigne le pontage aorto-coronarien à coeur battant. Comme nous l'explique le Pr Claude Le Feuvre, cardiologue, cette technique chirurgicale est de moins en moins utilisée en France comme les résultats ne sont pas concluants. Les chirurgiens privilégient plutôt le pontage avec circulation extracorporelle. Cette technique permet d'assurer, de manière temporaire et artificielle, la circulation et l'oxygénation du sang à la place du cœur (qui est arrêté) et des poumons.

Qu'est-ce qu'un pontage coronarien ?

Un pontage coronarien est une intervention chirurgicale consistant à  amener du sang en aval de l’obstruction d’une artère du cœur. Si l’artère reste obstruée, le cœur reçoit moins de sang, donc d’oxygène. Il y a un risque élevé d’infarctus. La technique du pontage consiste à rétablir le flux sanguin normal en contournant l’artère bouchée par une déviation, un "pont" relié de l'aorte (grande artère qui achemine le sang aux artères coronaires) à la partie de l’artère coronaire bouchée située juste après l’obstruction.

Comment se passe l'intervention ?

Pour réaliser "le pont", les chirurgiens doivent utiliser un greffon, un conduit de petit calibre permettant au sang de circuler facilement et pour longtemps. Ce greffon peut-être un vaisseau provenant de la jambe, la veine saphène, ou une artère du thorax, l’artère mammaire interne. Ce dernier choix est de plus en plus privilégié par les équipes chirurgicales en raison des meilleurs résultats sur le long terme.
L’intervention dure généralement 4 à 6 heures et nécessite une convalescence de plusieurs jours, au début dans une unité de soins intensifs, puis en cardiologie. Après la sortie de l’hôpital, il faut compter trois semaines de rééducation. La reprise des activités (marcher, faire du vélo) se fait ensuite progressivement.

Conséquences d'un pontage coronarien

Après un pontage coronarien, plusieurs traitements sont prescrits (statines pour faire baisser le taux de cholestérol, antiagrégants plaquettaires, traitements de l’hypertension ou du diabète,). Ils doivent être suivis à la lettre. L’arrêt du tabac est par ailleurs nécessaire ainsi qu’une activité physique régulière. L’alimentation doit être équilibrée, pas trop grasse ni trop sucrée. Si on fait attention à son hygiène de vie, on peut continuer à vivre normalement après un pontage coronarien.

Risques d'un pontage coronarien

Un pontage coronarien est une intervention lourde et qui comporte, comme tout acte chirurgical, des risques. Parmi ceux-ci : des hémorragies, des troubles de la tension artérielle, des troubles du rythme cardiaque, des dysfonctionnements rénaux.

Toutes les fiches examens et analyses

Je souscris à la newsletter medisite À la Une

Voir un exemple
Publicité

Ailleurs sur le web

Pour commenter cet article, veuillez vous inscrire ou vous connecter avec votre compte Medisite

1 commentaire

je viens de lire votre

Portrait de masa

je viens de lire votre article concernant le pontage coronarien à coeur battant. Je suis étonné de lire que cette technique est de moins en moins utilisé en france comme les résultats ne sont pas concluants d'aprés le professeur Claude Le Feuvre. J'ai subi il y a trois mois un mono-pontage de l'IVA sans CEC avec pontage de l'artére mammaire. J'aimerai en savoir plus sur les résultats non concluants de cette technique.

Merci pour votre réponse

Votez pour ce commentaire: