PETscan ou TEP

Petscan : Intérêt

Le Petscan, appelé aussi TEP (tomographie par émission de positons), permet non seulement de voir précisément les organes, mais aussi comment ils fonctionnent. En effet, cette imagerie fait la distinction entre les cellules cancéreuses, grandes consommatrices d’énergie (en l’occurrence du glucose), et des cellules bénignes, qui, elles, vivent au ralenti sans consommer beaucoup d’énergie.

Publicité
Petscan : Déroulement de l'examen

Vous recevez par voie intraveineuse une molécule, tel que le glucose, marquée par un atome radioactif émetteur de positons. Dès qu’ils rencontrent des électrons du corps, les positons s’annihilent en émettant des rayons gamma détectés par la caméra. On obtient l’image du corps avec la distribution du produit injecté.

Aussitôt, les cellules cancéreuses apparaissent plus brillantes que les autres, car elles consomment plus de glucose (les atomes radioactifs utilisés - azote 13, carbone 11, ou oxygène 15 - ont une durée de vie raccourcie, et disparaissent rapidement de l’organisme).

Le jour J, vous recevez un traceur radioactif, une substance radioactive décelable par le rayonnement nucléaire qu’elle émet. Ensuite, vous êtes allongés sur un plan coulissant centré dans un anneau cylindrique constituant le PETscan. Une caméra tourne et enregistre les rayonnements radioactifs restituant des images. L’examen dure entre 10 et 30 minutes. La préparation du traceur radioactif exige une réalisation rapide. L’inconvénient de ce type d’appareil est son coût.

Petscan : Résultats

Les résultats de cet examen permettent de repérer les tumeurs, de mieux savoir si elles sont cancéreuses ou non, de suivre l’efficacité d’un traitement comme une chimiothérapie, ou pour surveiller l’éventuelle apparition des récidives ou de métastases. Le PETscan permet aussi des investigations sur le coeur ou d’autres organes encore.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité