Neuroleptanalgésie

Neuroleptanalgésie : Intérêt

La neuroleptanalgésie est anesthésie légère. Elle peut être proposée chaque fois qu’un geste opératoire douloureux doit être pratiqué sans qu’une anesthésie profonde soit nécessaire. La dose de médicaments étant moindre que dans l’anesthésie générale, vous vous réveillez plus rapidement et vous pouvez retourner à votre domicile quelques heures après l’acte.

Publicité
Neuroleptanalgésie : Précautions à prendre

Une consultation d’anesthésie est obligatoire avant de réaliser une neuroleptanalgésie. Elle évalue votre état et les contre-indications possibles. Une recherche d’allergies doit être effectuée lors de cette consultation. L’anesthésiste doit vous questionner sur vos antécédents médicaux. Si vous êtes sujet à une insuffisance respiratoire, le médecin doit vous placer sous surveillance stricte, voire continue de l’oxygénation du sang par un saturomètre (mesure du taux d'oxygène dans le sang).

Neuroleptanalgésie : Déroulement

Dans les heures précédant l’intervention, une prémédication vous est administrée pour supprimer l’angoisse liée à l’attente et potentialiser l’effet de la neuroleptanalgésie. Une perfusion vous est administrée pour permettre à l’anesthésiste de vous injecter des médicaments. Ces médicaments entraînent un assoupissement (neuroleptiques ou benzodiazépines) et une anesthésie par un analgésique morphinique puissant. Pendant cette période vous respirez lentement. Un apport d’oxygène est souvent utile.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité