LH

Publicité

LH (Hormone lutéostimulante) : Intérêt

La LH est une hormone hypophysaire présente aussi bien chez l’homme que chez la femme. Chez l’homme, elle agit essentiellement sur les cellules interstitielles qui produisent les androgènes (hormones mâles). Chez la femme, elle agit sur le développement des cellules folliculaires (cellules à l'intérieur des ovaires), le développement et le maintien du corps jaune au niveau des ovaires.

Publicité
LH (Hormone lutéostimulante) : Conditions de prélèvement

Le prélèvement sanguin s’effectue par une ponction veineuse en général au pli du coude. Chez la femme, pour permettre une interprétation correcte, on aura soin de bien préciser la date des dernières règles et tous les traitements pris par la patiente. En fonction du diagnostic supposé plusieurs dosages répartis dans le mois seront peut-être nécessaires.

LH (Hormone lutéostimulante) : Résultats

Résultats normaux : Femmes phase folliculaire LH Plasmatique (dans le sang) 0,5 à 6 UI / l LH urinaire(dans les urines) 10-35 UI / 24 heures. Femme phase ovulatoire LH Plasmatique 10-50 UI / l LH urinaire 30-80 UI / 24 heures. Femme phase lutéale LH Plasmatique 0,5 à 0,6 UI/l LH urinaire 10-22 UI / 24 heures. Ménopause LH Plasmatique > 10UI/l LH urinaire> 45 UI / 24 heures. Hommes LH Plasmatique 1-5 UI/l LH urinaire 10-40 UI / 24 heures.

Résultats anormaux :
La LH est diminuée : - Dans toutes les insuffisances hypothalamiques ou hypophysaires - Chez l’homme dans les cancers de la prostate traités par inhibiteurs de la LH-RH. - Le pic de LH lié à l’ovulation chez la femme, est inhibé par tous les contraceptifs oraux.

La LH est élevée : - Dans toutes les insuffisances gonadotropes périphériques congénitales ou acquises (insuffisance de production des glandes) - Après la ménopause chez la femme.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité