Hépatite C

Hépatite C (dépistage) : Intérêt

Le virus de l’hépatite C est responsable d’hépatites aiguës ou chroniques, mais aussi d’atteintes extra hépatiques (arthrites, cryoglobulinémies, anémies hémolytiques...). Il se transmet par voie sanguine et sexuelle. Le dépistage recherche les anticorps développés par l'organisme pour lutter contre le virus (Anticorps IgG et IgM).

Publicité
Hépatite C (dépistage) : Déroulement du prélèvement

Il n’y a pas de conditions spéciales pour ce prélèvement (mais d’autres examens demandés dans le même bilan peuvent exiger des précautions particulières). Le prélèvement veineux s’effectue habituellement au niveau du bras.

Hépatite C (dépistage) : Résultats

Résultats normaux

Chez un individu qui n’a pas été en contact avec le virus de l’hépatite C toutes les recherches sont négatives.

Résultats anormaux

La présence d’anticorps anti IgG affirme que le patient a été en contact avec le virus de l’hépatite C. La présence d’anticorps de type anti IgM permet d’affirmer l’infection récente ou en évolution. En cas d’anomalies du bilan hépatique avec suspicion d’hépatite chronique, une biopsie hépatique peut être nécessaire. Dans ce cas si un traitement est envisagé, le meilleur élément pour juger de l’évolution est la quantification de l’ARN viral qui peut s’effectuer par la technique de la PCR (Polymerase Chain Reaction) réalisée sur une goutte de sang.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité