Fibroscopie oeso-gastro-duodénale

Publicité

Fibroscopie oeso-gastro- duodénale : Intérêt

Quand on suspecte une lésion (ulcère, cancer, gastrite, œsophagite, varices œsophagiennes) au niveau digestif supérieur (œsophage, estomac ou duodénum), la méthode la plus fiable pour parvenir rapidement au diagnostic est la fibroscopie. Elle consiste à introduire un tube souple muni d’une lumière à son extrémité. Des fibres optiques souples permettent de voir directement le contenu du tube digestif. Outre la vision directe des lésions, le fibroscope est muni d’un canal opérateur permettant de faire des prélèvements ou d’introduire des instruments (pince à biopsie, aiguille de sclérose).

Publicité
Fibroscopie oeso-gastro-duodénale : Déroulement de l'examen

Les différentes prothèses buccales amovibles (dentiers) doivent être retirées. En cas d’insuffisance respiratoire importante une surveillance attentive est nécessaire. Si des biopsies sont envisagées, un examen de la coagulation est obligatoire pour éviter les hémorragies. Le patient est à jeun systématiquement. Un cale dent est mis en place pour éviter de mordre le fibroscope. Le fibroscope est introduit par la bouche puis dans la gorge et dans l’œsophage par le gastroentérologue. L’introduction se fait sous contrôle direct de la vue, en assurant un gonflage pour bien distendre les parois. Cette distension gazeuse est responsable des renvois d’air du patient.

Tout l’œsophage, l’estomac et le duodénum sont alors visualisées directement. Ce fibroscope peut être relié à une caméra, l’image directe est alors directement vue sur l’écran. Cette technique a l’intérêt en cas de lésion suspecte de pouvoir être revue à distance par un autre médecin par télémédecine. Le patient ayant eu une anesthésie du larynx ne doit pas s’alimenter dans les 2 à 3 heures après l’examen.

Fibroscopie oeso-gastro- duodénale : Résultats

Au niveau de l’œsophage, on recherche : Un cancer de l’œsophage, une œsophagite ulcérée ou non, des varices œsophagiennes, parfois un corps étranger.

Au niveau de l’estomac : Un ulcère saignant ou non, un cancer ou un lymphome, des tumeurs bénignes, une gastrite, des varices ou des lésions hémorragiques, un ou des angiomes.

Au niveau du duodénum : Un ulcère.

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité