Examen Doppler trans-cranien

Examen doppler trans-crânien : Intérêt

Le Doppler trans-crânien est une technique de Doppler pulsé qui permet d’enregistrer le flux ou la vitesse des globules rouges dans les gros troncs artériels intracrâniens. L’effet Doppler peut être comparé aux variations de son que l’on entend quand une voiture passe à vive allure devant nous. L’analyse de ces variations de sons (vers l’aiguë quand la voiture s’approche puis vers les graves quand la voiture s’éloigne) peut permettre de retrouver la vitesse du véhicule. Par analogie, l’étude de la différence entre ultrasons émis et les ultrasons reçus par la sonde Doppler permet de mesurer la vitesse des globules rouges.L’effet Doppler peut être couplé avec un échographe permettant de visualiser un flux dans une cavité.

Publicité
Examen doppler trans-crânien : Conditions du déroulement

Cet examen étant uniquement externe et non invasif, il n’y a pas de précautions particulières à prendre avant l’examen. Après mise dans la zone d’examen d’un gel hydrosoluble, la sonde de Doppler est mise en regard de l’artère et inclinée à 45°. Le flux artériel est audible sous forme d’un bruit aigu très caractéristique. Le signal Doppler est alors enregistré sur papier. La zone artérielle est suivie tout au long de l’artère. Cet examen sera comparé à celui de l’artère controlatérale (artère située de l'autre côté de la première). Les zones d’examen sont en regard de la fosse temporale ou la paroi osseuse est la plus fine et derrière laquelle les artères cérébrales se séparent (hexagone de Willis).

Examen doppler trans-crânien : Résultats

L’examen Doppler ne mesurant que des vitesses (proportionnelles à un flux), ne peut qu’affirmer qu’il existe une diminution localisée du flux artériel. La comparaison de l’examen Doppler à différents niveaux permet d’affirmer où se situe la zone de rétrécissement. L’examen Doppler étudie les autres axes cérébraux et permet de savoir si le reste du réseau artériel irrigue correctement les zones du cerveau. Cet examen doit être réalisé quand une pathologie vasculaire cérébrale est envisagée, lors d’un traumatisme crânien sévère au cours de la surveillance.

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité