Examen cytobactériologique des urines - ECBU

ECBU : Intérêt

Cet examen recherche la présence en grand nombre de microbes, de globules blancs et rouges dans les urines. Il est prescrit en cas de suspicion d'infection urinaire et permet d'identifier le microbe en question et de guider le traitement antibiotique (antibiogramme).

Publicité
ECBU : Conditions du prélèvement

Les urines sont recueillies dans un flacon stérile pour être ensuite analysées. Chez le patient non sondé (pas de sonde urinaire vers la vessie), le prélèvement est effectué après un lavage au savon doux puis une désinfection de la région du méat urinaire (orifice d’où sort l’urine), au niveau du gland ou de la région vulvaire. Le premier jet d’urines est éliminé, puis les 20 ml suivantes sont recueillis.

Chez le patient sondé, la meilleure technique est la ponction de la sonde après désinfection de l’opercule (orifice de la sonde). Chez le petit enfant, une poche autocollante stérile peut être mise en place. Le prélèvement effectué doit être rapidement transféré au laboratoire. En cas de délai prévisible, le prélèvement doit être conservé dans le réfrigérateur ou dans la glace.

ECBU : Résultats

Ils sont normaux quand l’examen cytologique contient moins de 10000 cellules par millilitre (globules blancs et rouges) et moins de 1000 germes (microbes) par millilitre.

Ils témoignent d'une infection urinaire en présence d'un nombre de germes supérieur à 100 000 (10 puissance 6) et/ou d'un nombre supérieur à 10000 de globules blancs et globules rouges dans les urines. Entre 1000 et 100000 germes, il existe un doute sur une infection urinaire potentielle. Ces chiffres peuvent témoigner d'une infection urinaire basse (cystite) mais parfois aussi d'une infection urinaire haute (pyélonéphrite) ou d'une prostatite (infection de la prostate) L’isolement de bactéries permet d’obtenir en 48 heures l’antibiogramme du germe.

Enfin il peut exister aussi une augmentation des globules blancs et des globules rouges dans les urines alors que les cultures demeurent stériles. Un bilan rénal doit alors être pratiqué à la recherche d’une glomérulonéphrite (maladie du rein) ou d'une tuberculose rénale.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité