Coloscopie

Intérêts

Quand on suspecte une lésion du gros intestin (côlon), (polypes, un cancer, un adénome, des diverticules...), la méthode la plus rapide et la plus fiable de parvenir à un diagnostic précis est d’effectuer une coloscopie. La coloscopie consiste à introduire par l’anus un tube souple muni d’une lumière à son extrémité. Des fibres optiques souples permettent de voire directement le contenu du colon. Outre la vision directe des lésions, le coloscope est muni d’un canal opérateur permettant de faire des prélèvements ou d’introduire des instruments (pince à biopsie, anse diathermique pour réaliser une ablation de polype par exemple par résection).

Publicité
Conditions du prélèvement

Pour pouvoir être réalisée, la coloscopie nécessite que le colon soit vide de matières. Une préparation devra être prise avant l’examen qui entraîne une vidange de l’intestin. Cette diarrhée est obligatoire pour que l’examen ne soit pas gêné par des matières fécales. Cet examen pouvant être désagréable est souvent réalisé par le gastro-entérologue sous anesthésie générale. Dans ce cas le patient doit rester 2 ou 3 heures sous surveillance après la fin de l’examen. Le coloscope est introduit par l’anus et poussé doucement sous contrôle de la vue. Pour bien étudier toute la muqueuse, une distension des parois coliques par de l’air est nécessaire. Elle peut être responsable de l’émission de gaz par le patient après l’examen.Tout le colon et parfois l’extrémité de l’intestin grêle sont visualisés. Ce fibroscope peut être relié à une caméra et l’image vue sur l’écran. Cette technique a l’intérêt en cas de lésion suspecte de pouvoir être revue à distance.

Précautions à prendre : Si un acte diagnostique (biopsie) ou thérapeutique (résection d’un adénome) est envisagé, une vérification de l’état de la coagulation est nécessaire. Si lors de l’examen tout le colon ne peut pas être visualisé malgré un bon relâchement du patient, il ne faut pas forcer. Le patient doit être prévenu du caractère incomplet de l’exploration et de la nécessité de la reprendre à distance.

Résultats

La coloscopie peut être normale ou montrer :

- Des tumeurs bénignes du colon : polypes, adénomes

- Des tumeurs malignes

- Des diverticules

- Des anomalies vasculaires (angiodysplasie)

- Une colite inflammatoire (rectocolite hémorragique, maladie de Crohn)

- Une colite infectieuse (amibiase, pseudocolite membraneuse)

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité