Bilirubine

Intérêt

La bilirubine est une substance normale présente dans l’organisme. Elle provient de la dégradation de l’hémoglobine (bilirubine libre). Puis elle est captée par le foie (bilirubine conjuguée) et dégradée. C’est la bilirubine qui est responsable de la jaunisse. Elle doit être mesurée à chaque fois qu’il existe une destruction rapide des globules rouges (hémolyse) ou s’il existe une affection hépatique.

Publicité
Conditions de prélèvement

Le prélèvement sanguin s’effectue par une ponction veineuse en général au pli du coude. Il n’y a pas de conditions spéciales pour ce prélèvement (mais d’autres examens demandés dans le même bilan peuvent exiger des précautions particulières). En revanche le prélèvement doit être adressé au laboratoire à l’abri de la lumière.

Résultats

Chez l’adulte : Bilirubine totale : 3-10 mg/l ou 5-17 µmol/l Bilirubine libre (indirecte) 2-7 mg/l ou 3-12 µmol/l Bilirubine conjuguée (directe) 1-3 mg/l ou 2-5 µmol/l

Chez le nouveau né la bilirubine totale est entre 8 et 25 mg/l, mais s’élève dans les 4-5 jours suivants. Elle ne doit pas culminer au dessus de 120mg/l (210micromol/l) sinon il y a un risque de complication neurologique (ictère nucléaire).

La bilirubine non conjuguée est augmentée dans :

- Les cas d’hémolyse importantes : anémies hémolytiques congénitales ou acquises, hémolyses médicamenteuses, toxiques ou infectieuses, accident transfusionnel...

- Les captations ou conjugaisons hépatiques insuffisantes : Maladie de Gilbert, Maladie de Criggler Najajr, prise de Rifampicine (antibiotique antituberculeux)

La bilirubine conjuguée est augmentée dans :

- Les affections hépatiques et biliaires : les différents types d’hépatite (virale, toxique, médicamenteuse), les différents types de cirrhose, les anomalies métaboliques rares (maladie de Rotor, de Dubin Johnson), les affections biliaires, la lithiase biliaire, les pancréatites, le cancer du pancréas ou des voies biliaires.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité