Augmentation mammaire

Publicité

Augmentation mammaire : Intérêt

L’augmentation mammaire est une technique chirurgicale visant à augmenter le volume des seins via l’implantation de prothèses. Elle peut corriger une ptose mammaire ("seins qui tombent") ou une asymétrie mammaire.

Publicité
Comment se passe l’intervention ?

La pose de la prothèse (enveloppe de silicone remplie de sérum physiologique ou de gel de silicone) sous la glande mammaire se fait sous anesthésie générale et dure 1 à 2 heures.
Le choix de la prothèse se faire en accord avec le chirurgien. Le but étant d’avoir une adéquation entre la prothèse et la morphologie de base. Le résultat définitif est observable au bout de 6 à 12 mois.

Conséquences de l’augmentation mammaire

La mise d’une prothèse laisse une seule cicatrice sous l’aréole, dans le pli de l’aisselle ou au niveau du sillon sous mammaire. C’est une cicatrice assez courte et peu visible (5 cm). Les douleurs liées à l’intervention sont calmées par la prise d’antalgiques. Certains gestes courants peuvent être difficiles au début (se garer, porter des sacs de course…).

Risques de l’augmentation mammaire

Les deux principaux risques sont l’hématome (moins de 5% des cas) et l’infection (moins de 1% des cas).

A savoir
- Le port de prothèses mammaires n’empêche absolument pas l’allaitement.
- Il n’y a aucun risque à prendre l’avion quand on a des prothèses mammaires.
- Il a été démontré scientifiquement que le risque de cancer n’est pas augmenté chez les femmes ayant des prothèses mammaires.
- Un suivi clinique et radiologique rigoureux doit être appliqué après une augmentation mammaire, notamment pour identifier l’éventuelle fissure d’une prothèse.
- L’intervention n’est pas prise en charge par la Sécurité sociale, excepté lors d’absence de glande mammaire (ou "agénésie"), d’asymétrie mammaire importante ou de malformation mammaire.

Remerciements au Dr Thierry Ktorza, auteur du site lachirurgieesthetique.org

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité