Un repas à respecter

Publicité
Publicité

Maintenant qu’il fréquente la « grande école », il est indispensable qu’il prenne un vrai petit déjeuner. Dans l’idéal, il devrait se prendre au calme (télévision éteinte !), sans précipitation et en famille. Si possible une demi- heure avant le départ pour l’école. Mais pour beaucoup d’enfants, le plus difficile est de l’avaler.

Du biberon aux tartines

Publicité
Le passage le plus délicat se fait entre le temps des biberons (qui pour certains perdure un certain temps) et les tartines. Ce qui nuit le plus à ce premier repas de la journée, c’est la précipitation que provoque le départ à l’école. Encore ensommeillés, juste débarbouillés, beaucoup d’enfants n’ont pas grand appétit, surtout si certains sont déjà angoissés par la perspective d’une journée loin de leurs parents. Et pourtant, sans petit déjeuner, c’est le coup de pompe assuré vers 11 heures, la fatigue qui se traîne toute la matinée et, sur le plan diététique, un mauvais équilibre alimentaire. Les études chronobiologiques ont démontré que, pour les enfants, les deux repas essentiels sont le petit déjeuner et le dîner et qu’il y a toujours un moment où ils ont très faim. Pour déterminer ce moment, profitez des vacances ou de quelques week-ends pour leur laisser table ouverte. Ainsi, vous saurez si votre enfant est du genre à dévorer dès le saut du lit ou s’il lui faut une demi-heure pour se mettre en appétit.

Une table appétissante

Tout comme les adultes, les enfants aiment les plats appétissants. Prenez un peu de temps à mettre la table, à préparer des tartines différentes. Variez les céréales et les boissons. Un petit déjeuner doit normalement représenter un quart des apports alimentaires de la journée pour éviter de surcharger les repas du midi et du soir.

Au cours de la nuit, l’organisme brûle en moyenne 600 calories et l’enfant en pleine croissance a besoin de reprendre des forces. Pour être équilibré et complet, il doit se composer d’un produit laitier (lait, yaourt, fromage), d’un produit céréalier (pain, biscotte, céréales), d’une boisson chaude ou froide et d’un fruit frais. Les laitages apportent du calcium, des protéines animales, de la vitamine A, B2 et D. Les céréales sont en fait des glucides complexes, des vitamines B et des sels minéraux. La boisson est indispensable pour réhydrater l’organisme. Les fruits frais offrent de la vitamine C et des sels minéraux.

Pensez-vous raisonnablement que l’on peut oublier les confitures de son enfance ? Tout compte dans la tartine : la quantité, la qualité, le bord et le croquant.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité