Sucer son pouce

Publicité
Publicité

Sucer son pouce au-delà de 2 ans n’a rien d’exceptionnel. Beaucoup d’enfants, lorsqu’ils sont fatigués, attentifs à un spectacle, placent tout naturellement leur doigt dans la bouche. Le rythme de la succion est pour eux le moyen de s’apaiser, de se débarrasser de leurs tensions pour retrouver une grande paix intérieure. Les enfants timides et émotifs ont peut-être plus souvent recours au pouce que les autres. Il paraîtrait en outre que les petites filles le fassent plus que les garçons. Le pouce peut encore marquer une certaine régression momentanée (naissance d’un autre enfant ou séparation prolongée d’avec les parents). Un seul cas est préoccupant : celui de l’enfant qui suce son pouce toute la journée, à l’écart des autres, qui ne joue pas, ne participe à rien et semble rêver tout éveillé. Mais, dans la plupart des cas, ce geste de réconfort disparaîtra instantanément, mais parfois très tard, à l’approche de l’adolescence. Alors patience !

Publicité

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité