Quand la digestion ne va pas de soi

Publicité
Publicité

Rejets, vomissements, diarrhée, maux de ventre, constipation : ces petits troubles digestifs appartiennent très tôt au quotidien des enfants. Généralement, ils sont sans gravité et se traitent par un simple changement de régime alimentaire. Par contre, s’ils persistent, consultez votre médecin.

Les petits renvois

Ils sont dus parfois à un phénomène de « trop-plein ». L’estomac ne parvient plus à contenir le lait ou le potage que vous venez de donner à votre bébé. Conséquence : il déborde ! Mais, très souvent, ce sont les gaz gastriques produits par la digestion qui en sont la cause, expulsés par des rots qui entraînent un peu du contenu de l’estomac. Parfois, le rejet intervient entre chaque repas, en particulier chez des enfants qui bougent beaucoup. Unique ou répété, le renvoi peut rester fréquent tant que votre bébé a une alimentation essentiellement liquide. Il sera accentué si l’enfant boit trop vite. Il est donc conseillé de respecter le débit des tétines, de ne pas en élargir le trou et d’éviter de laisser boire votre bébé seul, car il est incapable de faire de petites pauses respiratoires qui permettent de ne pas emplir l’estomac trop vite. Mais rassurez-vous, si votre bébé est du genre « recracheur », sa nouvelle alimentation à base de purées, compotes et autres aliments solides doit tout faire rentrer dans l’ordre.

Les vomissements

Contrairement au renvoi, le vomissement est actif et survient lors d’un effort. S’il est isolé ou survient de façon irrégulière, il n’y a pas lieu de vous tourmenter. Il s’agit vraisemblablement d’un petit trouble digestif passager. En effet, certains vomissements apparaissent sous l’effet d’une forte poussée dentaire, d’une otite, d’un rhume (en raison des mucosités qui encombrent sa gorge) ou encore sous l’effet d’une forte toux. Pour les éviter, donnez de petites quantités d’eau fraîche. Par contre, des vomissements après une chute, associés à de la fièvre ou à de forts maux de ventre ou de tête, avec notamment une douleur due à la lumière, réclament la consultation d’un médecin.

Le reflux gastro-oesophagien

Ce trouble, à toujours prendre au sérieux, touche un bébé sur cinq. Il est associé à des régurgitations, des vomissements, des pleurs au moment des repas, des troubles du sommeil ou des otites. Le reflux gastro-oesophagien a plusieurs causes : immaturité du cardia (partie située entre l’oesophage et l’estomac), erreurs diététiques ou réactions psychosomatiques ; plus rarement, il s’agit d’une malformation intestinale. Le traitement consiste à épaissir systématiquement tous les biberons avec une préparation spéciale prescrite par votre médecin, à donner des laits spécifiques et à coucher l’enfant en position inclinée (30-40°) sur un matelas antireflux. En outre, deux types de médicaments peuvent être prescrits : les uns pour favoriser la fermeture de l’estomac, les autres pour neutraliser l’acidité des flux gastriques.

La constipation

Tout d’abord une précision souvent ignorée : un bébé qui émet une seule selle tous les jours, voire tous les deux jours n’est pas constipé ! On ne peut parler de constipation que si les selles sont rares, moins de trois par semaine, dures, sèches (en billes) et émises avec difficulté. Dans ce cas, pas de panique : assurez-vous que votre bébé a suffisamment à boire (surtout s’il fait chaud) et que son biberon est parfaitement reconstitué (attention aux surdosages).

En aucun cas n’ayez recours de votre propre initiative à un laxatif. Commencez par augmenter la quantité de jus de fruits, du jus d’orange de préférence, que vous lui donnez habituellement. Mettez des aliments riches en fibres dans son assiette (céréales, légumes verts, fruits, pain complet). Si cela ne suffit pas, donnez-lui à boire de l’eau de Vittel ou de l’eau d’Hépar.

La diarrhée

C’est l’émission de selles liquides, en jet, ne contenant pas d’éléments solides. Elle est très différente d’une selle un peu molle ou un peu plus fréquente que d’habitude, qui ne nécessite qu’une simple surveillance. En effet, 90 % des diarrhées chez le jeune enfant sont bénignes et dues à un problème alimentaire : trop de protéines, de fibres, de sucre, de jus de fruit. Ne vous inquiétez pas, un régime alimentaire approprié va rétablir un transit intestinal normal en quelques jours. Supprimez le lait, remplacez-le par un lait spécial dit anti-diarrhéique, que vous pouvez vous procurer en pharmacie , mettez l’enfant au régime : purée de carottes, riz, jambon, poissons maigres pochés, pomme, banane écrasée et fruits cuits. Mais, surtout, faites-le boire pour éviter toute déshydratation..

La gastro-entérite

Elle associe diarrhée, vomissements et fièvre parfois. Comme pour la diarrhée, le traitement passe par un régime. Supprimez le lait. Il existe des laits de régime permettant de faire la transition avec le lait habituel ; proscrivez les laitages, les légumes verts, les jus de fruits et les fruits crus (à l’exception de la banane). Faites boire votre enfant suffisamment pour prévenir toute déshydratation, utilisez des solutions de réhydratation (disponibles en pharmacie ), voire des boissons à base de cola, que vous pouvez donner à volonté jusqu’à la fin de l’épisode aigu . Traitez la fièvre s’il y en a, soit avec du paracétamol et appelez le médecin si l’enfant ne se rétablit pas dans les vingt-quatre heures.

Les petits renvois sont tout à fait normaux, ne pensez pas immédiatement à une infection ou à une lésion. Un bébé régurgite tout autant qu’il avale, c’est un simple mécanisme physiologique .

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité