Premières découvertes gustatives

Publicité
Publicité

Un sevrage bien fait est réalisé sans précipitation, avec délicatesse, souplesse et amour. Le moment auquel le bébé sera totalement sevré est une affaire d’accord entre sa mère et lui. La période du sevrage est une étape délicate aussi pour la mère, surtout si elle nourrit son enfant au sein. On n’oublie pas du jour au lendemain une relation aussi forte avec son bébé. De toute façon, au début du sevrage, le sein reste nécessaire à l’enfant pour entretenir son intimité avec sa mère.

Vers 3 mois, le lait devient insuffisant pour nourrir votre bébé. Il lui faut d’autres aliments. Tout cela se fait progressivement, son tube digestif et ses fonctions d’assimilation devant s’habituer à cette nouvelle nourriture. Mais l’enfant a aussi besoin de s’adapter psychologiquement.

Publicité
Réussir une bonne diversification alimentaire se fait en deux temps. Il faut commencer par l’alimentation de transition, avec des carottes ou des farines et des bouillies à base de lait, pour ne pas trop désorienter l’enfant. Les céréales sont, pour la plupart, sans gluten ; ce sont des farines de riz, de maïs, de blé, d’orge, d’avoine. Ces céréales sont riches en amidon, sucre d’absorption lente, elles coupent mieux la faim, en rassasiant, et permettent d’espacer les repas. Pour bon nombre d’enfants, ces farines représentent le premier aliment « différent ». Les farines infantiles sont composées principalement de mélanges de céréales pures. Elles contiennent des sels minéraux, des protéines végétales, des vitamines du groupe B et aussi de l’amidon. Celui-ci se digère grâce à une enzyme appelée « amylase ». Peu active dans l’appareil digestif du nourrisson, elle ne le deviendra que vers le 6e mois. C’est pourquoi les farines « premier âge » sont diastasées. Leur amidon a donc été traité pour le rendre plus digeste. Cependant il ne faut pas débuter la diversification alimentaire uniquement avec les céréales car celles-ci majorent l’anémie physiologique de l’enfant par leur déficit en fer, alors que les légumes apportent fer et vitamines.

Certaines céréales telles que l’orge, le blé, le seigle contiennent du gluten qui n’est pas toléré par tous les enfants. Par prudence, avant 6 mois toujours, il est recommandé, à des fins préventives, d’utiliser des farines sans gluten.

Les farines sont utilisées pour épaissir le biberon et donc mieux rassasier l’enfant affamé. Elles sont à cet âge employées uniquement « en dilution », soit quelques grammes mélangés au lait. Pour obtenir une préparation bien homogène, il est indispensable de faire le mélange avec le lait chaud.

On trouve, dès le premier âge, quantité de variétés : des farines simples avec une seule céréale, des farines composées de plusieurs céréales et des farines enrichies avec légumes. Les farines au cacao ne peuvent être utilisées qu’à partir de 12 mois.

Vous imaginez qu’il a votre goût , observez bien ses résistances....

Il commence déjà à avoir le sien propre.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité