Piqûre d’aiguille

Publicité
Publicité

De quoi s’agit-il ?

De plus en plus d’aiguilles contaminées ou susceptibles de l’être traînent, attirant l’intérêt et la curiosité des enfants. L’enfant l’attrape, joue avec et peut être infecté en se piquant.

Publicité
Le risque d’infection par la piqûre dépend : - du nombre de personnes infectées se servant d’aiguilles dans le quartier - du temps que l’aiguille ait passé au sol - de la nature de la blessure, si elle est profonde ou s’il s’agit d’une égratignure - du statut vaccinal de l’enfant.

Ce qu’il faut faire

- Nettoyer la plaie au Dakin - Contre l’hépatite B :

  • si enfant vacciné = contrôle sérologique
  • si non vacciné = sérovaccination

- Contre l’hépatite C :

  • pas de vaccin mais risque faible

- Analyse sanguine à la première consultation pris au 3ème et 6ème mois. VIH :

  • Infection possible si injection dans le sang du contenu de la seringue fixée à l’aiguille.

- Sinon, très peu de risque.

Dans le doute, faire un test de dépistage et consulter.

Quand faut-il s’inquiéter ?

- Il faut informer les enfants et les adultes sur les risques, promouvoir la vaccination contre l’hépatite B - Il ne faut pas négliger ce type d’accident, une infection à germes banals est toujours possible, pouvant provoquer un panaris voire une ostéite (infection de l’os).

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité