Morsure de chien

Publicité

Surtout chez les jeunes enfants, les morsures de chiens peuvent être redoutables de conséquences aussi bien physiques qu’infectieuses. La prévention des accidents passe par l’éloignement des enfants de ces animaux de compagnie, par le dressage et la pose d’une muselière des animaux potentiellement dangereux.

Publicité

De quoi s’agit-il ?

Ce sont des accidents très fréquents car il existe une surpopulation canine : une famille sur 3 possède un chien ou un chat.

Publicité
Il y a 500 000 personnes mordues par an.

Les morsures exposent à trois types de risques :

- les saignements

- les infections :

  • banales
  • tétanos
  • action spécifique de la toxine ou des microbes apportés directement par la morsure.

- les délabrements cutanés et mutilations avec possibilité de troubles fonctionnels

Ce qu’il faut faire

Quel que soit l’animal : - se laver les mains à l’eau savonneuse. - Nettoyer la plaie à l’eau et au savon de marseille. - Rincer abondamment - Appliquer un désinfectant non alcoolisé, non coloré. - Laisser sécher à l’air puis appliquer un pansement sec. - Consulter - Rechercher l’animal.

Ce qu’il ne faut pas faire

- Ne pas toucher la plaie avec les doigts, ne pas tenter de la refermer soi-même. - Ne pas utiliser un désinfectant alcoolisé ou coloré. - Ne pas appliquer de pommade antibiotique.

Quand faut-il s’inquiéter ?

Devant une plaie délabrant le visage, Consultez pour contrôle des vaccinations, éventuel sérum anti-tétanique, voire antibiotiques et déclaration au centre antirabique le plus proche. (Voir la liste)

Si l’accident se produit dans une zone d’endémie rabique, il faut consulter ce centre pour une éventuelle prise en charge vaccinale.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité