Les problèmes de pieds

Publicité
Publicité

Beaucoup de mères regardant les jambes et les pieds de leur bébé leur trouvent des « défauts » : les jambes sont arquées comme celles des cavaliers, les pieds sont plats et ils ont tendance à tourner. Rien dans tout cela n’est anormal. Le pied du bébé à la naissance est essentiellement fait de graisse et de cartilage. Il mettra vingt et un ans à s’ossifier complètement.

Des anomalies courantes

Publicité
Il est tout à fait naturel que l’enfant naisse avec les tibias incurvés. Quant aux pieds, leur voûte plantaire est masquée par un coussin graisseux. 85 % des anomalies, dans la position du pied par rapport à la jambe, sont dues à une mauvaise position dans l’utérus avant la naissance. La plupart d’entre elles disparaîtront spontanément.

Les malpositions des pieds sont liées à la position des membres du bébé dans l’utérus. Les contraintes intra-utérines entraînent et entretiennent ces déviations du pied. Le traitement fait appel à la rééducation. Elle seule peut rendre à un petit pied sa forme normale et toute sa souplesse. Dans les formes mineures, on enseigne aux parents quelques mouvements faciles à effectuer sur leur bébé. La malformation la plus courante est le métatarsus varus : l’avant-pied est tourné vers l’intérieur. Le traitement le plus simple consiste en une excitation des muscles de l’extérieur ­ qui ont été distendus pendant la vie foetale ­ soit avec la main, soit avec une brosse à dents. Dans tous les autres cas, les manipulations sont exclusivement du ressort du kinésithérapeute. Six semaines à deux mois de traitement sont généralement suffisants pour venir à bout d’une malposition mineure. Le pied est redressé, assoupli. Plus on commence tôt, meilleur est le résultat.

Une malposition des pieds peut également être induite par une position de couchage toujours identique. Dès lors, variez les attitudes, pour que votre enfant puisse gesticuler et acquérir tous les mouvements. Enfin, certains cas doivent être traités par des attelles légères.

Avant de marcher

Au moment de la marche, si tout n’est pas rentré dans l’ordre, on pourra faire porter à l’enfant des chaussures sans voûte plantaire et « à l’envers » (pied gauche pour pied droit et vice versa). Il est préférable de coucher les enfants souffrant de cette légère anomalie sur le côté, tantôt l’un, tantôt l’autre, la position ventrale ayant tendance à accentuer les pieds métatarsus varus.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité