Les poussées dentaires

Les poussées dentaires
Publicité
Publicité

Il n’y a aucune raison de ne pas soulager l’enfant qui en souffre. Le paracétamol en dosage nourrisson est d’une réelle efficacité. Un simple traitement local permet aussi au bébé de passer ce cap délicat. Les armes les plus performantes : l’anneau de dentition réfrigérant qui se place au réfrigérateur et permet une analgésie locale par le froid. On peut y associer un vieux remède antiseptique et anesthésique local : le sirop Delabarre. Pour lui donner toute son efficacité, les gencives de l’enfant seront massées tout simplement, quatre fois par jour, avec un doigt enduit de ce sirop. Le massage ayant par lui-même des vertus calmantes, vous pouvez le pratiquer autant que nécessaire.

Publicité
L’homéopathie et la phytothérapie ont aussi leur efficacité. On peut appliquer sur les gencives du bébé un peu d’huiles essentielles de thym, d’origan et de sarriette mélangées à de l’huile d’amande douce. Le gel de calendula, à demander en préparation pharmaceutique, possède également un pouvoir calmant. Le médecin homéopathe, lui, pourra prescrire des granules de Chamonilla, camomille allemande. La quantité et le CH sont variables d’un enfant à un autre.
Publicité

Par contre, sachez que les dents ne sont jamais la cause directe des poussées de fièvre qui accompagnent la percée dentaire.

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité