Les dents de lait, aussi importantes que les dents définitives

Publicité
Publicité

L’enfant possède vingt dents de lait qu’il conservera jusqu’à 6 ans. Ce sont, dans l’ordre d’apparition, les quatre incisives centrales, les quatre incisives latérales, les quatre prémolaires, les quatre canines et les quatre molaires. Les dents jouent un rôle dans la mastication, bien sûr, mais aussi dans la parole. Leurs principales affections dans la petite enfance sont les caries : l’émail des dents de lait est particulièrement fragile en raison de sa faible épaisseur (1 mm contre 3 à 4 mm pour les dents définitives), aussi la plaque dentaire et ses multiples bactéries ont une action redoutable.

À soigner en cas de carie

Publicité
Bien que ces dents soient destinées à être remplacées, elles doivent être soignées si elles ont des caries. Tout d’abord parce qu’une carie est douloureuse, mais aussi parce que les dents de lait conditionnent les dents définitives. Par exemple, si une dent de lait trop gâtée doit être enlevée pour cause d’infection, la poussée de la dent définitive en est modifiée. Les espaces interdentaires se referment et l’os de la mâchoire se reminéralise si bien que la dent définitive devra se faire un chemin dans des conditions douloureuses. De plus, les dents temporaires ont un rôle déterminant dans l’équilibre et la croissance des maxillaires.

Le fluor a un effet majeur dans la lutte contre les caries. L’enfant peut l’absorber sous forme de comprimés à sucer ou dilués dans de l’eau. Une visite par an chez le dentiste pour un examen de routine est aussi indispensable. Les caries étant causées par la plaque dentaire qui absorbe les débris alimentaires sucrés en produisant des acides puissants, il vaut mieux limiter la consommation de sucre, bonbons, chocolat, pâtisseries, jus de fruits, tout particulièrement au repas du soir.

Attention, certains médicaments peuvent avoir des effets sur la couleur de l’émail des dents. C’est le cas des tétracyclines qui entraînent une coloration jaunâtre. À 5 ans, un enfant a encore besoin d’être guidé dans le brossage de ses dents. À cet âge, il est sensible à la couleur et à la forme de sa brosse à dents. Il est bon de lui donner l’habitude de se brosser les dents au moins deux fois par jour et de lui apprendre à cracher et à se rincer la bouche.

Perdre une dent de lait, c’est la preuve que l’on grandit. L’offrir à la souris, c’est faire cadeau à sa maman d’une des manifestations les plus extraordinaires de la petite enfance. Mais c’est aussi donner la notion d’une perte associée à un profit, la pièce de monnaie, ce qui plus tard aidera beaucoup l’enfant dans la vie. Le Père Noël de la bouche, c’est la souris.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité