Les autres

Publicité
Publicité

Bien qu’il recherche des amis, vers 3 ans, il a du mal à dominer son égocentrisme.

Les enfants jouent côte à côte, les échanges se limitant à des imitations. Ce besoin de côtoiement est important et permet de développer leur sens de la sociabilité. Il est également nécessaire que chacun puisse tester ses pouvoirs sur l’autre et libérer son agressivité. De même, perdre au jeu est un bon signe de développement, s’il existe une forme d’anxiété, car cet échec doit être source d’apprentissage.

Publicité
Les chamailleries inévitables sont formatrices. Les enfants apprennent à régler leurs petits différents et les problèmes de la vie en collectivité.

Parfois ils s’investissent intensément dans un attachement à un autre enfant, plus souvent dans le sexe opposé, et de part leur caractère « entier », cette affection sera aussi éphémère que la rupture orageuse, mais toujours de courte durée. C’est ainsi qu’ils sont confrontés à une forme de réalité, opposée au principe de plaisir qui les a toujours jusque là fait fonctionner.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité