L’érythéme fessier

Publicité
Publicité

Selon une étude faite auprès de pédiatres, 80 % des enfants développent au moins une fois une dermite du siège sur la période pendant laquelle ils portent des couches. Les enfants entre 9 et 12 mois sont les plus touchés.

Cette irritation de la peau des fesses et des parties génitales met cinq à six jours en moyenne à se calmer. Les causes en sont multiples, telles que poussées dentaires, diarrhées, application de poudre ou nettoyage avec un lait gras (qui favorise la prolifération des bactéries normalement présentes dans les selles), soins avec des antibiotiques et surtout manque d’hygiène. En effet, lorsque l’enfant n’est pas changé assez souvent, deux phénomènes se conjuguent pour provoquer l’irritation de la peau du bébé, particulièrement fine : la macération dans l’humidité des urines et des selles d’abord, puis une modification du pH à la surface de la peau sous l’effet du mélange des urines et des selles.

Publicité
Il existe deux formes cliniques de l’érythème fessier, la dermite des convexités et la dermites des plis. La première, dite en W, est la plus courante, la rougeur attaque les surfaces convexes de la peau, les fesses, le haut des cuisses, l’abdomen et les organes génitaux. Un W s’inscrit ainsi sur toute la partie basse du corps. Pour la deuxième forme de dermite, les lésions s’installent au niveau des organes génitaux ou du sillon entre les fesses, la peau au pli des cuisses devient très vite rouge. Au fil des heures elle apparaît fissurée et suintante. Faute de soins rapides et efficaces, se développent des infections dues à un champignon, le Candida albicans, ou à des staphylocoques et des streptocoques.

Heureusement, il semble que la mise au point et l’utilisation de couches avec capteurs d’humidité aident les bébés à souffrir moins souvent de tous ses désagréments. Cependant, la meilleure prévention reste les changes fréquents et une toilette parfaite du siège à l’eau et au savon de Marseille, suivie d’un séchage minutieux de la peau et notamment de tous les plis. Certains pédiatres recommandent l’utilisation systématique d’une pâte à eau le soir, pour lutter contre la macération prolongée de la nuit.

Et si, malgré ces précautions, l’érythème apparaît, le meilleur traitement reste de laisser bébé le plus souvent possible les fesses à l’air ou simplement protégées par une couche en tissu, emmaillotée très lâche afin que l’air puisse sécher l’érythème.

Enfin, sachez que certaines irritations peuvent être dues à une allergie aux couches, notamment à la ceinture, ou à la ouate de cellulose des matelas absorbants. Ces allergies sont rares et se reconnaissent bien, puisque l’irritation couvre généralement la surface de la peau en contact avec le change.

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité