Le score d’Apgar

Publicité

Ce test de santé du bébé est effectué dans les premières minutes de vie du nouveau-né. Il permet aux médecins et aux sages-femmes d’évaluer la vitalité globale du bébé à la naissance.

Publicité

Pour réaliser le test d’Apgar, le médecin ou la sage-femme étudie le rythme cardiaque, la respiration, le tonus musculaire, la coloration de la peau, les cris ou « ré-activité » à l’aspiration. Chacun de ces 5 critères de bonne santé est noté de 0 à 2 selon l’état du bébé.

Le score idéal est de 10/10. C’est-à-dire que l’enfant a un rythme cardiaque supérieur à 100, que sa respiration est normale et efficace, qu’il a poussé un cri franc à la naissance, que sa peau est bien rosée, que ses mouvements spontanés sont actifs.

Publicité
Une aide si besoin

Un score entre 7 et 10 est le plus fréquent, c’est souvent une peau légèrement bleutée en raison d’un accouchement un peu long ou l’absence de cri spontané gêné par les sécrétions muqueuses encombrant la gorge de l’enfant à la naissance. Dans ce cas, on vérifie que cette bonne « note » s’améliore ou se confirme 5 minutes après la naissance, puis à 10 minutes.

Si le score est de 3 à 7, bébé a sans doute souffert pendant l’accouchement. On aspire à nouveau soigneusement le fond de sa gorge, on l’aide à respirer au moyen d’un masque à oxygène. Si son rythme cardiaque présente des anomalies, on effectue sur lui des gestes de réanimation simple. Au bout de quelques minutes de soins, le score redevient satisfaisant. Dans tous les autres cas, l’enfant doit être placé en unité de soins intensifs, voire en réanimation.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité