Le rachitisme

Publicité
Publicité

Pour lutter contre le rachitisme, le soleil est indispensable. Jusqu’à l’âge de 3 ou 4 ans, l’apport en vitamine D ou en provitamine D dans la nourriture quotidienne est insuffisant pour les besoins de l’organisme. Il semblerait que les provitamines D liposolubles soient présentes dans l’épiderme. Sous l’action des ultraviolets, il se produit une transformation moléculaire permettant la synthèse de la vitamine D qui passe dans le sang ; sa quantité est donc directement proportionnelle à la quantité d’ultraviolets reçue par l’épiderme.

Publicité
Différentes études médicales ont montré qu’une exposition de 10 à 15 minutes, entre 11 et 14 heures pendant l’été, trois fois par semaine, suffisait pour assurer une synthèse correcte de la vitamine D par l’organisme de l’enfant. D’autre part, ces recherches ont démontré que les enfants sont exposés au soleil trois fois plus que les adultes. À l’inverse de ceux-ci qui se mettent au soleil uniquement pour bronzer, c’est une « exposition active » qui est moins nocive.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité