La grande section

Publicité
Publicité

Tous les enfants éprouvent une véritable fierté à accéder à cette dernière section de l’école maternelle. À 5 ans, ce petit écolier sait se plier aux règles de la vie scolaire, il a un véritable sens des responsabilités et apprendre devient très excitant. Sa maturation lui permet encore une vraie réflexion sur ses actes.

Presque des grands

Publicité
En raison de la nouvelle capacité d’attention et de concentration de l’enfant, le rythme de la journée en grande section a été voulu plus soutenu. Le matin est généralement réservé aux préapprentissages de la lecture et de l’écriture et des mathématiques. Ces apprentissages sont directement liés à ce que vivent les enfants et prennent toujours la forme de jeux. L’observation des objets, des animaux, des plantes, des phénomènes naturels est à la base de toutes les activités d’éveil. Toutes les occasions sont bonnes pour satisfaire la très grande curiosité sur l’environnement et la vie qui occupe l’enfant de cet âge. Tout est prétexte à conduire un raisonnement logique, tout est fait pour enrichir le vocabulaire de mots plus précis, plus techniques. Les élèves inventent des histoires que la maîtresse écrit au tableau, ils savent lire leur prénom et le jour de la semaine, ils recopient de petits textes en respectant l’horizontalité des lignes. Côté mathématiques, les enfants complètent des séries, abordent la symétrie et les tableaux à double entrée. Les lettres et les chiffres les intéressent et ils s’amusent à les reconnaître dans leur environnement. Généralement, c’est en atelier que l’instituteur ou l’institutrice organise sa classe.

L’après-midi est plus « libre », avec l’installation d’ateliers à caractère plus créatif. Le matériel se sophistique, les enfants se servent de craies, de pochoirs, de fusains, d’encres. Le petit écolier sait ainsi mélanger des couleurs, il est capable de réalisme intellectuel, il dessine ce qu’il sait, ainsi les animaux ou les personnes de profil n’ont qu’un oeil. Les jeux sont aussi présents dans les ateliers, mais ils sont plus intellectuels : puzzles, jeux de construction ou de logique, jeux collectifs avec respect de règles ouvrent aux enfants la réflexion. Par petits groupes, les élèves sont capables de travailler en commun.

Autre changement fondamental avec les autres sections, les « productions » des enfants sont évaluées et collectées dans un début de dossier scolaire.

Aujourd’hui, la grande section appartient au « cycle des apprentissages fondamentaux » avec le cours préparatoire et le cours élémentaire première année. Cette nouvelle structure n’a pas pour but d’apprendre aux enfants à lire plus tôt mais devrait permettre un meilleur respect du rythme d’acquisition de chaque enfant.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité