La dent de 6 ans

Publicité
Publicité

Comment préparer votre enfant à sa première visite chez le chirurgien-dentiste ?

Essentiellement être positive : ne jamais dire « ça ne fait pas mal ! »
En parler avec enthousiasme !

Sauf problème majeur, le dentiste n’interviendra pas lors du premier rendez-vous et présentera le cabinet et le matériel à l’enfant pour le mettre en confiance et lui donner envie de revenir en lui offrant un petit cadeau !

Publicité

Certes, un petit enfant n’est pas le patient idéal ; il bouge tout le temps et ne se laisse pas faire d’autant qu’il est difficile de lui expliquer ce qu’on va lui faire. Le bruit et l’ambiance de soin ne le rassure pas toujours.

Il existe une spécialité exercer par certains chirurgien-dentistes appelée pédodontistes.

Ce sont des dentistes qui ne soignent que des enfants et des adolescents. L’ambiance s’y prête en général mieux que dans un cabinet dentaire classique.

Quelque soit l’état dentaire de l’enfant et même en absence de douleur, la visite doit impérativement se faire tous les 6 mois !

L’antibiothérapie des jeunes enfants et des femmes enceintes doit exclure l’usage des tétracyclines. Ce produit peut donner aux dents des lésions visibles irréversibles.

Ne pas en donner à un enfant avant l’âge de 8 ans, et signaler à tous professionnels de santé que vous êtes enceinte.

Les décisions thérapeutiques de votre chirurgien-dentiste, hormis le traitement conservateur d’éventuelle caries, consistera dès l’apparition de la première dent définitive sur l’arcade, en l’application sur la face masticatrice des dents d’un vernis protecteur. Il s’agit du scellement des sillons encore appelés sealants.

La dent de 6 ans

La première dent définitive qui apparaît sur les arcades dentaires est appelée « dent de 6 ans » parce qu’elle pousse autour de l’âge de 6 ans. Elle se situe en arrière des dents de lait qui sont à ce moment au nombre de 20, de chaque côté de la mâchoire, aussi bien sur l’arcade du haut que sur celle du bas. Elles sont donc au nombre de 4.

C’est une dent qui n’est pas précédée par une dent de lait et elle constitue la clé de voûte de la croissance faciale, d’ou l’importance d’en prendre le plus grand soin.

La problématique se pose à cet âge dans la mesure ou les parents ont légitimement tendance à ne plus assister leurs enfants pendant le brossage, or c’est à cet âge qu’apparaissent les premières dents définitives !

De même, c’est l’âge ou certains enfants deviennent « casse cou » et le risque de perdre une dent définitive lors d’un traumatisme augmente.
Alors, c’est là qu’intervient l’importance des visites régulières chez votre chirurgien-dentiste.

Il pourra éventuellement si votre enfant pratique un sport dangereux lui confectionner un protège-dents, vous conseiller et motiver votre enfant sur son hygiène bucco-dentaire et pratiquer le scellement des sillons dentaires.

Le scellement de sillons ou sealant

Les sillons des faces masticatrices (faces occlusales) des molaires définitives sont très profonds au moment de leur éruption.

Leurs formes, leur positions sur les arcades et le jeune âge ne permettent pas un brossage efficace.

Cette anfractuosité des surfaces (reliefs profonds et accentués) favorise la rétention alimentaire et la formation de plaque bactérienne.

Parce que nous ne salivons pratiquement pas pendant notre sommeil et que la formation de bactéries et d’acides se font en temps très court ; le fond des sillons dentaires constitue le point de départ de caries.

Il existe une technique qui a fait ses preuves depuis de nombreuses années et qui consiste à obturer ces sillons naturellement profonds afin de les rendre plus lisses et donc moins rétentifs.

C’est une technique NON MUTILANTE, c’est à dire que le chirurgien-dentiste n’utilise pratiquement pas sa « roulette » sauf pour éliminer les excès de vernis ou favoriser le collage du vernis.

Le contact alimentaire des sucres et acides se fera moins longtemps et surtout le brossage s’en trouvera facilité, d’ou la diminution du risque carieux.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité