L’enfant prématuré

Publicité
Publicité

Depuis cinq ans environ, le nombre des enfants nés avant terme est en augmentation. Aujourd’hui, 7 % des naissances se font trop tôt. Le prématuré ne doit pas être confondu avec un enfant de faible poids (hypotrophique) qui est né à terme mais qui n’a pas bénéficié totalement de son séjour utérin. Le prématuré est né avant le terme annoncé. C’est un enfant qui a décidé de naître plus tôt que prévu ou qui, pour des raisons médicales, n’a pas pu attendre d’être tout à fait prêt pour faire son entrée dans le monde. Ce bébé s’est généralement très bien développé jusqu’au jour de sa naissance, mais il naît « non fini », car la formation de ses organes est programmée le jour même de sa conception et il leur faut neuf mois pour être achevés. Dans l’incubateur, tous ses organes vitaux continuent à se développer au même rythme que dans l’utérus maternel.

Chaque cas est unique

Publicité
On classe sur le plan médical ces enfants en trois catégories : les prématurés, de 31 à 36 semaines ; les grands prématurés, ceux nés à moins de 29 semaines et dont le poids de naissance est compris entre 1 000 g et 1 500 g ­ ce sont des enfants menacés mais qui bénéficient des grands progrès de la néonatalogie ; enfin, les prématurissimes, nés à moins de 29 semaines et dont le poids est inférieur à 1 000 g. Plus ces enfants naissent tôt, plus ils sont petits, plus leur démarrage dans la vie est délicat. Certains organes maturent plus vite que d’autres. L’appareil digestif se met rapidement en place, comme un certain nombre d’enzymes nécessaires à la vie. Par contre, le cerveau continue son évolution d’une façon absolument immuable. Exceptionnellement, et souvent au prix de séquelles, on a réussi à sauver des enfants prématurés de 5 mois et demi, soit de 26 semaines (de 28 à 30 semaines, près de 60 % ; à 32 semaines, 75 % et, à partir de 36 semaines, 95 %). Mais la grande difficulté dans les soins tient à ce qu’aucun prématuré n’est identique à un autre de même âge et de même poids.

Lorsque l’enfant est rendu à ses parents, c’est un nourrisson comme les autres, pas plus fragile puisqu’il reste à l’hôpital le temps nécessaire à sa maturation. Son séjour varie de quelques semaines à plusieurs mois selon son état. À sa sortie, son poids doit être d’environ 2 kg 400 et il doit être capable de boire au biberon. Cependant, pendant la première année, surtout s’il est né tôt, il ne faut pas que sa mère le compare à un enfant né à terme. À partir de 12 ou 15 mois, les différences s’estompent. Mais il faut toujours corriger son âge par rapport à sa date de naissance.

Surtout, ne poursuivez pas votre grossesse psychique. Vous et votre conjoint, allez voir votre bébé aussi vite que possible.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité