L’évolution de sa pensée

Publicité
Publicité

Il comprend tout ce qui est concret, tout ce qui se rapporte à sa vie quotidienne. Il aime qu’on lui explique le pourquoi des gestes simples. Il commence à poser des questions et attend des réponses.

Il se reconnaît dans le miroir, ses gestes et ses grimaces le prouvent. Face au miroir, tantôt il touche son corps à l’endroit qu’il vient de regarder dans son reflet, tantôt il fait l’inverse. Il commence par observer les réactions de son corps et de ses membres puis quelques semaines plus tard son visage et sa tête. Mais la question de savoir comment se produit le phénomène de son reflet le conduit encore à retourner le miroir. Après 2 ans, cet objet sera l’occasion de nombreux jeux : l’enfant se tortille, sautille, se touche les cheveux, tire sur ses vêtements. Il joue avec son image. Certains enfants sont capables de se nommer en se regardant ou de dire « moi ». Si on lui fait une tache sur le front, il sait la localiser immédiatement dès qu’il l’aperçoit dans la glace. Par contre, il faudra attendre encore un peu pour qu’il se reconnaisse parfaitement sur une photo, mais il identifie sans difficulté ses parents. C’est l’observation des visages qui le guide, il ne s’intéresse ni aux vêtements ni à tout autre accessoire présent sur l’image.

Publicité
Ces jeux d’imitations sont pour lui un moyen fantastique d’apprentissage. Décomposés, assimilés, ils permettront dans quelques semaines ou quelques mois les jeux d’imagination et de fiction.

L’avis du spécialiste

Cette année est la plus extraordinaire sur le plan du développement de son langage. Son vocabulaire passe de 160 mots à 2 000, il passe des mots « valises » aux phrases et, à 3 ans, il dira « je » avec fierté. C’est encore un parfait imitateur, sur le plan du langage mais aussi des jeux. Il utilise ce que les psychologues appellent « l’imitation différée » : il refait les gestes qu’il a vu faire, il est donc capable de s’en souvenir. Il exprime ses sentiments et met des mots sur ses pensées. Il se fait poète en les utilisant pour leur symbolisme et leur représentation psychique. Il fait la différence entre l’utilité du monde et sa conquête. Le temps apparaît dans ses souvenirs, il les organise dans le présent, le passé et le futur.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité