Il manque d’appétit

Publicité
Publicité

On constate souvent que l’enfant mange moins qu’auparavant au moment des premiers pas. Rien n’est plus normal : les plaisirs de la table passent au second plan, derrière ceux de la marche. Qui plus est, refuser la nourriture est aussi une façon de s’opposer. Quelques semaines plus tard, il retrouvera l’envie de manger. La patience aidera à dépasser ce moment de tension entre parents et enfants.

Plus que tout autre, l’enfant malade ne doit pas être forcé. La plupart du temps, son organisme règle lui-même ses besoins. Si l’enfant a un appétit normal, essayez plutôt de lui donner des aliments variés et faciles à digérer.

Publicité
Pour en savoir plus, le centre de psychologie de l’enfant de Nanterre a décidé d’étudier, dans six pays, l’importance, la fréquence et les facteurs qui déterminent le début et la fin de la période durant laquelle l’enfant mange plus difficilement. Une fois connus, les résultats permettront sans doute de dédramatiser ce moment difficile.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité