Il a toujours soif

Publicité
Publicité

La capacité de boire des enfants est assez étonnante. Elle semble parfois complètement déraisonnable. En fait, pourquoi priver un enfant de ce plaisir ? La soif est pour lui un signal d’alarme : il a besoin de reconstituer ses réserves. Les besoins quotidiens en liquide sont égaux aux quantités nécessaires à la reconstitution du stock d’eau contenu dans l’organisme : 60 % environ du poids d’un adulte, 75 % chez le petit enfant. Enfin, en raison de l’immaturité de ses mécanismes régulateurs, l’enfant est beaucoup plus sensible que l’adulte à la soif. Les échanges d’eau chez l’enfant sont trois à quatre fois plus importants que chez l’adulte.

Se dépensant beaucoup, il peut avoir chaud et transpirer ou souffrir de l’air un peu sec des appartements chauffés. Boire est donc indispensable pour lui. Il est notamment recommandé de le faire boire régulièrement lors des déplacements en voiture ou en train et dans toute atmosphère confinée. De plus, pour lutter contre la chaleur, un enfant transpire trois fois plus qu’un adulte, en raison de la faible surface de peau que représente son corps par rapport à la température interne de celui-ci. Pour produire autant de sueur il lui faut beaucoup de liquide. En somme, un enfant ne boit jamais trop . Lors d’épisodes de grande chaleur voire de début de déshydratation, s’il existe diarrhée ou vomissements, il importe de réhydrater l’enfant avec l’eau à laquelle on rajoute des électrolytes, solutés de réhydratation vendus en pharmacie, afin d’éviter les intoxications à l’eau.

Publicité
Il est préférable de faire boire l’enfant entre les repas : la gorgée d’eau derrière chaque bouchée est un incomparable coupe-faim. L’eau reste la meilleure boisson. Elle sera plus désaltérante si vous y ajoutez un peu de jus de fruits frais (orange, pamplemousse, cassis), mais toujours sans sucre.

Lait et jus de fruits

Au moment des repas, donnez-lui simplement l’eau du robinet, et si elle n’a pas un goût très agréable ou si vous n’êtes pas sûre de sa qualité, préférez une eau minérale plate. En dehors des repas, le lait peut rester la boisson la plus importante. Les boissons sucrées doivent être limitées car elles désaltèrent moins que l’eau et contiennent beaucoup trop de sucre, surtout si on tient compte de tous les desserts, biscuits et autres bonbons. Les boissons gazeuses sont aussi à donner en petite quantité et, surtout, en dehors des repas car elles gênent la digestion. Attention à celles qui contiennent de la quinine et de la caféine, ce sont des excitants qui peuvent être très actifs sur les enfants déjà nerveux. Ne lui donnez pas, sous prétexte qu’il fait très chaud, une eau glacée car cela risque de lui occasionner des désagréments intestinaux. De même, évitez de le faire boire quand il vient d’absorber certains fruits tels que les prunes ou le melon. L’idéal en été est de laisser à sa portée un minibiberon d’eau (il existe prêt à l’usage) ou une tasse à bec verseur dont vous renouvellerez souvent le contenu.

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité