Gènes respiratoires

Gènes respiratoires
Publicité
Toute obstruction mécanique ou inflammatoire de l’appareil respiratoire peut entraîner une gêne plus ou moins bruyante. Les causes en sont multiples, une analyse de la gêne peut aider au diagnostic.
Publicité

De quoi s’agit-il ?

Toute obstruction mécanique ou inflammatoire de l’appareil respiratoire peut entraîner une gêne plus ou moins bruyante. Les causes en sont multiples, une analyse de la gêne peut aider au diagnostic.

Publicité

Il faut également évaluer la gravité de l’affection. L’obstruction peut être nasale, pharyngée, laryngée, bronchique.

Il importe de connaître le mode du début :

- brutal avec suffocation (CE : corps étranger)
- ou nocturne avec fièvre...

Ce qu’il faut faire

Evaluer la gène : laisser l’enfant dans la position qu’il adopte spontanément.

Déterminer le niveau d’obstruction, nasal, pharyngé, laryngé ou bronchique.

Contacter le médecin traitant voire appeler les urgences (faire le 15).

Ce qu’il ne faut pas faire

Forcer l’enfant à se coucher.

Donner des médicaments sans avis médical (on peut croire à une laryngite banale et passer à coté d’un corps étranger)

Quand faut-il s’inquiéter ?

Selon le terrain :

- Ancien prématuré
- Dystrophie broncho-pulmonaire
- Mucoviscidose
- Asthme

En cas de détresse respiratoire avec cyanose, signes de lutte voire pauses respiratoires. Appelez alors les urgences (faire le 15).

Voir également

- Corps étrangers respiratoires
- Brûlures

Signes de gravité

fréquence respiratoire 65 /mn

- Signes de lutte : tirage des muscles du cou et du thorax
- Signes d’épuisement : fréquence respiratoire irrégulière avec pauses, diminution ou disparition des signes de lutte.
- Signes d’augmentation du co2 : pâleur, extrémités froides, sueurs, tachycardie, hypertension artérielle.
- Signes de diminution de l’oxygène : Cyanose, battement des ailes du nez, troubles de la conscience.

Niveau d’obstruction

- Nasal : Cède aux pleurs, augmente aux repas, ronflements permanents, c’est la rhinite : traitement à base de lavages de nez.
- Pharynx : voix étouffée, position figée, hyper sialorrhée (production d’une grande quantité de salive sans possibilité de la déglutir) rencontrées dans les anomalies des amygdales quelle qu ’en soit la cause, les brûlures... Il faut consulter en urgence.
- Epiglotte : voix étouffée, tête en hyper extension, hyper sialorrhée, fièvre élevée, teint gris. Appel au Samu
- Larynx : Voix rauque ou aphone, toux rauque, stridor Essayer les fumigations sinon consulter en urgence car il peut s’agir d’un CE.
- Bronches : Voix normale, tirage des muscles intercostaux, expiration lente et difficile parfois sifflante ( bronchiolite)

Fumigations

Faire respirer un air saturé en vapeur d’eau : le plus simple c’est dans une salle de bain de faire couler abondamment l’eau chaude, garder l’enfant assis, ou sur les genoux des parents.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité