Faire la cuisine

Publicité
Publicité

Faire la cuisine a plus d’une vertu. C’est d’abord pour l’enfant de 4 ans une véritable valorisation. Il ne fait plus « semblant », il a les responsabilités d’un grand, et quelle ne sera pas sa fierté lorsqu’il apportera sur la table familiale sa réalisation ! Il prendra plaisir à confectionner des gâteaux mais se sentira encore plus grand en se voyant confier la réalisation d’un plat.

Publicité
Mais la cuisine a aussi des vertus éducatives : elle apprend les notions élémentaires de calcul. Il faut mesurer, compter, peser. Il apprend encore que certains ingrédients sont légers, d’autres lourds, il assimile les notions premières des saveurs, sucré, salé, amer, doux. Il évalue les grosseurs, les textures, les couleurs. Il va pouvoir encore se servir d’instruments étonnants, dont le bruit ajoute à la magie de la préparation : batteur, presse-fruit n’auront plus de secrets pour lui. Cependant, il est encore trop petit pour prendre la responsabilité de toucher aux appareils de cuisson. Tout au plus pourra-t-il allumer le four électrique et contrôler de la pointe d’un couteau que son quatre-quarts est cuit.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité