Équipement tout-terrain

Publicité
Publicité

Faire les courses en compagnie d’un enfant est souvent un moment difficile. Il a déjà des idées précises sur ce qu’il désire. Il n’a aucune notion des prix et dès qu’il ne veut pas quelque chose, ça le gratte ou le pique. Voici quelques conseils (sages) pour que l’aventure ne tourne pas au cauchemar.

Les vêtements

- Commencez par un repérage en solitaire des magasins dans lesquels vous souhaitez l’emmener. Sélectionnez déjà les vêtements que vous voulez lui faire essayer.
- Si vous avez plusieurs enfants, évitez les déplacements en bande, surtout si les achats ne sont que pour l’un.
- N’habillez jamais l’aîné dans la boutique où vous achetez les vêtements du plus petit : c’est une véritable humiliation !
- Prenez en compte leurs remarques, surtout si vous achetez sans eux, les enfants attachent parfois beaucoup d’importance aux détails : un écusson, des boutons, une doublure suffisent à justifier un refus total. Vous aurez alors acheté pour rien.
- N’achetez pas trop grand. Si les enfants n’aiment pas être serrés dans leurs vêtements, ils ne veulent pas non plus y être trop au large. La norme : une taille au-dessus de leur taille normale.
- Achetez avant tout des matières lavables et celles qui ne nécessitent pas forcément de repassage : le mélange coton-polyester fait partie de ceux-là.
- Les tissus les plus chauds pour l’hiver : la laine, les mélanges laine-polyester, les molletons de coton.
- Le jean et le velours sont des tissus d’hiver comme d’été.
- Attention, c’est vrai, certaines matières grattent plus que d’autres. C’est le cas des tissus en pure laine, un pull de laine mélangée sera toujours plus doux.
- Vérifiez l’emplacement des coutures et des étiquettes, elles peuvent être source d’inconfort.
- Pour ceux qui vont en classe et qui devront donc très tôt se débrouiller seuls, sélectionnez les vêtements faciles à enfiler et à enlever. Préférez les cols ronds, en V ou boutonnés sur les épaules aux cols roulés ou cheminées. Dans le même ordre d’idée, préférez les élastiques à la taille plutôt que les boutons, les fermetures à glissière (avec lesquelles ils risquent, de surcroît, de se pincer la peau) et les systèmes de fermeture de salopette.
- Consultez-le sur la couleur et les motifs qu’il aime. Très tôt, il existe des modes que votre petit écolier veut respecter pour ressembler à ses copains et aussi se sentir plus à l’aise dans le groupe.
- Pour les vestes et les manteaux, achetez des emmanchures raglan, larges et souples, de préférence à des manches montées, plus près du corps et plus étroites, donc moins confortables.
- Dans l’ensemble, achetez-leur plutôt des vêtements sportswear, confortables et faciles à porter. Prévoyez également dans leur garde-robe quelques pièces plus habillées, comme un joli chemisier, une petite robe ou un petit blazer indispensables dans certaines circonstances. Ils aiment s’habiller lorsqu’ils sont invités à des goûters.
- Choisissez toujours des couleurs qui vont ensemble pour éviter de les voir choisir dans leur garde-robe ce qui est le plus « spectaculaire » au détriment du plus harmonieux.
- Apprenez-leur à réguler leur tenue en fonction de la température ambiante. Il vaut mieux leur faire porter deux petits pull-overs légers ou un gilet sur une chemise plutôt qu’un gros pull en laine qu’ils ne pourront enlever s’ils ont trop chaud dans la journée. Un tee-shirt sous un pull de laine évite d’abord que cela gratte, mais permet aussi une bonne régulation de la température.
- Un vêtement de coton en été est toujours moins chaud que son homologue en tissu synthétique
- Quelques repères pour vous permettre de choisir la bonne taille en fonction de sa hauteur : le 3 ans correspond à un enfant qui mesure entre 90 et 97 cm, le 4 ans à un enfant de 98 à 105 cm, le 5 ans de 106 à 110 cm et le 6 ans de 111 à 116 cm.

Les chaussures

- Soyez vigilante sur le contrefort et le capitonnage de cuir du talon. Évitez les petites chaussures qui bâillent de partout et les sandales qui ne maintiennent pas l’arrière-pied et blessent l’avant-pied. Entre 5 et 7 ans, la musculature du pied d’un enfant qui a été bien chaussé est formée. Si ses talons avaient tendance à basculer en dedans, ce qui n’est pas anormal, ils se sont peu après redressés. Ils ont trouvé une position neutre qu’il est souhaitable d’entretenir. D’une manière générale, les enfants et les institutrices préfèrent les fermetures agrippantes bien plus faciles à utiliser que les lacets ou les boucles.
- Les chaussures de sport doivent être perméables pour faciliter l’évacuation de la transpiration, donc en toile (lavable), de préférence au cuir qui se durcit quand il est mouillé, ce qui risque de relâcher ensuite la chaussure. La toile permet le déroulement naturel du pied. Un contrefort semi-rigide doit maintenir et protéger le talon. Il ne faut jamais oublier qu’elles peuvent être portées pieds nus ; l’intérieur doit être parfaitement lisse, sans aspérités. Il est indispensable que la semelle épouse la forme de la plante des pieds et s’affaisse au niveau du talon pour permettre à l’enfant qui saute, par exemple, de retomber en douceur, sans douleur au talon. Le modelage léger de la semelle permet de tenir le pied à l’intérieur, mais ce n’est pas un soutien plantaire. Enfin, des trous de ventilation doivent être régulièrement répartis sur la semelle intérieure, mais pas sur les zones d’appui.

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité